Une association de défense des animaux vole le chien d'un SDF (VIDEO)

Une association de défense des animaux vole le chien d'un SDF (VIDEO)

Publié le 25/09/2015 à 09:38 - Mise à jour le 03/10/2015 à 13:15
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La vidéo a soulevé le cœur des internautes. On y voit un homme et une femme s'en prendre assez violemment à un SDF pour lui enlever son petit chien.

"C'est un fait que les Roms droguent leurs animaux et les vendent sur le trottoir. Certains mangent des chats". Voilà comment il se justifie. Cet homme, c'est Anthony Blanchard, le président de l'association "Cause animale Nord", qui est accusé d'avoir volé le chien d'un SDF, samedi 19 à Paris. Si la vidéo des faits (voir ci-dessous) a provoqué un tollé sur Internet, lui, cité par Metronews, estime au contraire avoir sauvé l'animal.

Les images sont violentes. On y voit un homme avec une casquette blanche (Anthony Blanchard, NDLR) et une femme blonde s'en prendre à un SDF et le faire tomber par terre avant de lui arracher des mains sont petit chien, sous l'œil médusé des passants. Ils s'enfuient ensuite avec l'animal, poursuivis par son propriétaire, visiblement en pleurs.

"En marge d'une manifestation pour le droit des animaux qui se tenait à Paris, samedi 19 septembre, une dame est venue nous voir (la femme blonde sur la vidéo, NDLR). Elle nous a dit qu'un Rom mendiant avait un chiot drogué avec lui. J'ai constaté de moi-même que le chien n'était pas dans son état normal", assure pour sa part Anthony Blanchard. "C'est un fait que les Roms droguent leurs animaux et les vendent sur le trottoir. Certains mangent des chats", ajoute-t-il.

Une version remise en cause par certains témoins qui avancent qu'Anthony Blanchard aurait visé le SDF avant tout car il l'a pris pour un Rom. Il s'appuient pour cela sur les discours racistes qu'a pu tenir l'homme par le passé. En janvier 2013, il avait ainsi publié sur la page Facebook de son association une lettre ouverte (supprimée depuis) adressée à François Hollande dans laquelle il disait notamment sa "honte d'être Français" car "la France préfère reverser les sommes reçues des contribuables français aux immigrés" plutôt que de soutenir la cause animale.

D'autres enfin soulignent que le chiot enlevé samedi 19 à Paris était proposé dès le lendemain à l'adoption par Cause animale Nord, avec des "frais" de 195 euros.

"Une cabale", répond l'association sur Facebook. "A aucun moment il y a eu violence. La personne s’est jetée d’elle-même au sol en écrasant le chiot contre elle. Ce chiot était amorphe, pupilles dilatées, titubant...".

Des milliers d'internautes se sont emparés de la vidéo et l'ont partagée pour dénoncer les faits. Une pétition appelant à "ouvrir une enquête sur le fonctionnement de l'association Cause Animale Nord ", a également été lancée sur Change.org. Ce vendredi matin, soit deux jours après sa mise en ligne, près de 140.000 personnes l'avaient signée.

(Voir ci-dessous la vidéo des faits prise par un passant)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un passant a filmé l'altercation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-