Une femme empoisonne son mari infidèle avec du collyre

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une femme empoisonne son mari infidèle avec du collyre

Publié le 04/09/2018 à 12:53 - Mise à jour à 13:04
©Photo AFP/John Moore/Getty Images North America
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme de 52 ans a été mise en examen samedi pour le meurtre de son mari en Caroline du Sud aux Etats-Unis. Elle a reconnu l'avoir empoisonné avec du collyre car elle le pensait infidèle.

Steven Clayton, un Américain de 64 ans retrouvé mort chez lui le 21 juillet dernier, n'est pas mort d'une simple chute dans les escaliers. Un mois et demi après son décès, les résultats de son autopsie ont révélé qu'il avait été empoisonné.

Les analyses médicaux-légales ont en effet révélé une forte concentration de tétrahydrozoline, que l'on retrouve dans les gouttes ophtalmiques.

Son épouse, Lana Clayton, 52 ans, qui avait évoqué les soupçons d'infidélité qu'elle avait à son sujet sur les réseaux sociaux, a été arrêtée vendredi 31 août, et a fini par reconnaître le samedi 1er septembre qu'elle avait bien empoisonné son mari avec du collyre.

Lire aussi: un couple piégé et dépouillé après un couscous empoisonné

La quinquagénaire a expliqué aux enquêteurs qu'elle avait versé du collyre dans l'eau de son mari pendant trois jours, du 19 au 21 juillet, a confirmé une source policière au New York Post.

Quand il est ingéré, qui plus est en quantité importante, ce produit devient hautement dangereux. Il agit comme un neurotoxique et s'attaque à tout le système nerveux. Ce qui a probablement provoqué le malaise de la victime, sa chute dans les escaliers, et ensuite sa mort.

Accusée de meurtre avec préméditation, la suspecte est aussi poursuivie pour "falsification d'un produit pharmaceutique ou d'un aliment à des fins malveillantes".

Et aussi:

Cyanure: pseudo-remède anti-cancer, le noyau d'abricot peut empoisonner

Ville-Evrard: une mère soupçonnée d'empoisonner des enfants à la crèche

Limonest : le père, gendarme, accuse la mère d'avoir empoisonné les fillettes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Aux Etats-Unis, une femme a reconnu avoir contaminé l'eau de son mari, qu'elle soupçonnait d'être infidèle, avec du collyre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-