Une grenade lancée devant l'ambassade de France à Athènes, un policier blessé

Une grenade lancée devant l'ambassade de France à Athènes, un policier blessé

Publié le 10/11/2016 à 08:08 - Mise à jour à 08:13
©Louisa Gouliamaki/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Une grenade a été lancée, ce jeudi, par deux personnes devant l'ambassade de France à Athènes, blessant légèrement un policier. Pour le moment, la piste d'un acte commis par la mouvance extrémiste anarchiste locale, qui revendique régulièrement des attaques sans victimes contre des cibles diplomatiques, économiques ou politiques, est privilégiée.

Deux inconnus circulant à moto ont jeté ce jeudi 10 au matin une grenade devant l'ambassade de France à Athènes, blessant légèrement un policier en faction, a indiqué une source policière. La brigade anti-terroriste s'est saisie de l'enquête sur cet attentat, qui s'est produit peu avant 5h locale (3h, heure française), sur une des grandes avenues centrales d'Athènes, en face du Parlement, a ajouté la même source.

La police privilégie dans l'immédiat la piste d'un acte commis par la mouvance extrémiste anarchiste locale, qui revendique régulièrement des attaques sans victimes contre des cibles diplomatiques, économiques ou politiques, selon la même source. La policier, qui se trouvait devant la guérite gardant le portail principal de l'ambassade, a été hospitalisé pour des premiers soins mais n'est que très légèrement blessé aux jambes. L'explosion de la grenade n'a causé que des dégâts mineurs au portail. Le pâté de maisons a été bouclé par la police.

Les représentations françaises en Grèce sont sporadiquement visées par des actions revendiquées par ou imputées à des groupes extrémistes anarchistes. En octobre, cette nébuleuse avait annoncé une série d'actions pour réclamer la libération de Georges Ibrahim Abdallah, un Libanais qui purge depuis 1987 une peine de détention à perpétuité en France pour actes terroristes.

Les enquêteurs n'excluent pas non plus une attaque en lien avec la montée de l'extrême droite en France, au lendemain des "félicitations" adressées par la présidente du Front National, Marine Le Pen, à Donald Trump, qui a remporté l'élection présidentielle américaine.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une grenade a été lancée ce jeudi matin devant l'ambassade de France à Athènes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-