Vendée: il envoie 992 messages en 15 jours à sa femme et est condamné pour harcèlement

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Vendée: il envoie 992 messages en 15 jours à sa femme et est condamné pour harcèlement

Publié le 31/01/2018 à 08:41 - Mise à jour à 08:42
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme a été condamné lundi à la Roche-sur-Yon en Vendée pour avoir harcelé sa femme. Alors qu'elle avait fui le domicile conjugal suite aux violences qu'elle subissait, le prévenu lui avait envoyé près de 1.000 messages d'insultes et de menaces en deux semaines.

Un homme jaloux maladif a été condamné lundi 29 par le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon en Vendée à 24 mois de prison dont 18 avec sursis pour avoir harcelé sa femme, selon une information révélée par Ouest-France.

En 2015, cette mère de famille de 35 ans a fui le domicile conjugal et a demandé de l'aide à l'association SOS Femmes Vendée. Cela faisait trois ans qu'elle vivait un calvaire à cause des violences répétées que lui faisait subir son mari.

Lire aussi: atteint du Sida, il troue ses préservatifs et nargue ses partenaires sexuels par SMS

Mais ne supportant pas d'être éloigné d'elle et de son enfant, l'homme -qui avait déjà été condamné par le passé pour des violences conjugales- a tout fait pour la retrouver et y est parvenu.

En août 2016, il s'est mis à la harceler et lui a envoyé 992 messages de menaces et d'insultes en à peine 15 jours. Après les textos, il a aussi continué à la harceler en l'appelant pour la menacer, encore.

En plus de la prison, le prévenu a écopé d'une obligation de travail et de soins, ainsi que d'une interdiction de résider dans le département ou d'avoir des contacts avec sa victime. Il devra aussi lui verser 3.000 euros d'indemnités.

Mais ni lui ni elle ne se sont présentés à l'audience. Un mandat d'arrêt a été émis à son encontre par le tribunal.

Un mandat d'arrêt est un ordre donné par un magistrat ou une juridiction, enjoignant à la force publique de rechercher un individu, de procéder à son arrestation et de le placer en détention.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme a été condamné à 24 mois de prison dont 18 avec sursis pour avoir harcelé sa femme en lui envoyant près de 1.000 textos.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-