Alzheimer: 500.000 Français ne seraient pas pris en charge faute de diagnostic

Alzheimer: 500.000 Français ne seraient pas pris en charge faute de diagnostic

Publié le 05/05/2015 à 17:40 - Mise à jour à 17:47
©Humbert Nicolette/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Un Français sur deux atteint d'Alzheimer ne serait pas pris en charge faute de diagnostic de la maladie. Au total, cela représenterait 500.000 Français selon une étude publiée ce mardi.

C'est une des conséquences du vieillissement de la population. Selon une étude publiée ce mardi par Cap Retraite, le nombre de malades d'Alzheimer ne cesse d'augmenter et, alors que l'Inserm évalue à un million le nombre de malades en France, seuls 500.000 seraient actuellement diagnostiqués et pris en charge.

Cet organisme qui conseille les familles cherchant une place en maison de retraite pour un proche âgé en perte d'autonomie tire la sonnette d'alarme: toujours selon les chiffres des chercheurs de l'Inserm, le nombre de malades atteints devrait doubler d'ici à 2040, pour atteindre les deux millions. La question de la qualité des dépistages se pose donc, tout comme celle de la prise en charge des patients atteints à domicile ou en établissement spécialisé.

D'autant que de Cap Retraite souligne les fortes disparités locales. Se basant sur le nombre de patients pris en charge en Affection de longue durée (ALD) par l'Assurance maladie (différents, et donc à ne pas comparer, avec les chiffres nationaux du total de malades atteints), il ressort que ce sont les départements urbains du Nord, des Bouches-du-Rhône et de Paris qui diagnostiqueraient le mieux les personnes atteintes d'Alzheimer, avec plus de 30% des malades estimés effectivement pris en charge. En revanche, dans les zones rurales de la Creuse, des Deux-Sèvres ou du Gers, cette proportion tombe à moins de 16%.  La moyenne se situe quant à elle aux alentours de 25%.

Pour remédier à cet état de fait, Cap Retraite propose des pistes de réflexions basées sur le diagnostic précoce de la maladie et l'adaptation des dispositifs de prise en charge. L'organisme propose ainsi notamment de systématiser les tests de dépistage en s'appuyant sur les médecins généralistes. "Une prise en charge précoce permettra au sujet de rester plus longtemps à son domicile, lieu par excellence à favoriser car porteur de l'histoire et de la mémoire", souligne le ainsi gériatre Hughes Bensaid, cité dans l'étude.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le nombre de Français malades d'Alzheimer pourrait doubler pour atteindre deux millions d'ici à 20240 selon l'Inserm.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-