Danger autour de bonbons au goût alcool

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Danger autour de bonbons au goût alcool

Publié le 20/07/2018 à 12:52 - Mise à jour à 13:01
©Chris van Dyck/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Les addictologues ont tiré la sonnette d'alarme jeudi quant à la recrudescence des sucreries, boissons ou bonbons, au goût alcool. Ces aliments poseraient selon eux les bases d'une future consommation d'alcool chez les enfants.

Les bonbons saveur mojito, spritz ou autre font une arrivée fracassante dans les rayons des supermarchés. Et ce n'est pas vraiment au goût des addictologues qui ont décidé jeudi 19 de tirer la sonnette d'alarme dans les colonnes du Parisien.

Selon eux la recrudescence de ces sucreries sans alcool mais arômatisés au goût de cocktails posent un problème de santé publique.

En effet, ils influenceraient les enfants à consommer de l'alcool. "C’est d’une bêtise folle", a commenté le président de SOS Addictions, William Lowenstein qui craint que les plus jeunes ne développent des conduites à risque avec leur consommation d'alcool.

A voir aussi: France - le lobby de l'alcool va financer la lutte anti-alcoolisme

Il a d'ailleurs rappelé que les boissons sucrées n'étaient pas en reste: "C'est la même farce avec le Champomy", s'est-il insurgé. La marque 7 Up, appartenant au groupe PepsiCo, propose aussi une boisson sans alcool au goût mojito. Cela "prépare les enfants à boire des cocktails", s'est quant à lui inquiété Amine Benyamina de la Fédération française d'addictologie.

"Avec ces produits, on surfe sur une vague mortelle, auquel tout le monde s’habitue : 50 000 décès par an, c’est douze fois plus que les morts de la sécurité routière!", s'est-il exclamé.

Alors que les addictologues dénoncent le puissant lobby de l'alcool, les dirigeants des marques de sucreries réfutent leurs accusations. C'est le cas pour le directeur marketing de l'entreprise Lutti: "Notre cible est adulte, on vise les 25-49 ans", a assuré Cédrick Maurel. Un argument auquel les addictologues ne croient pas.

En plus de ne pas être recommandés pour le bien de l'émail dentaire des plus jeunes, les bonbons goût alcool prépareraient les enfants à consommer des boissons alcoolisées ou du moins leur en donneraient l'envie.

A lire aussi:

Dioxyde de titane E171 - le cancérigène bientôt retiré des bonbons

Vous aimez les bonbons à la réglisse? En manger trop peut pourtant provoquer des troubles cardiaques

Tabac, alcool, malbouffe, obésité: 40% des cancers sont évitables

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les bonbons au goût alcool posent un problème de santé publique selon les addictologues.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-