Grève des médecins: plus de 70% des cabinets fermés ce mercredi

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grève des médecins: plus de 70% des cabinets fermés ce mercredi

Publié le 24/12/2014 à 14:37 - Mise à jour à 15:28
©Denis Closon/Isopix/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AS
-A +A

Les deux-tiers des cabinets médicaux ont fermé leurs portes ce mercredi 24. La Confédération des syndicats médicaux français, à l'origine du mouvement, avance que ce chiffre s'élève dans certaines régions jusqu'à 90%. La grève des médecins libéraux doit se poursuivre jusqu'à la nouvelle année.

C'était attendu, c'est désormais effectif: une large partie des cabinets médicaux sont restés fermés ce mercredi 24 décembre, à la veille de Noël. Les médecins libéraux (généralistes et spécialistes) sont en grève pour manifester leur mécontentement à l'égard de la future loi Santé de Marisol Touraine. En cause, la généralisation du tiers payant –qui dispense de frais les patients et dans lequel ce sont les caisses d'assurance maladie qui rémunèrent les praticiens–, le refus de revaloriser le prix de la consultation, l'autorisation de vaccination donnée aux pharmaciens, mais aussi le trop grand pouvoir donné aux administrations régionales de santé.

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), qui avait appelé à la grève, avance ce mercredi dans un communiqué qu'entre 70% et 80% des cabinets ont "baissé le rideau", et même 90% dans certaines régions (Alsace, Bretagne, Pays-de-Loire, Picardie, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes notamment). Mais un décompte des causes de ces fermetures ne peut être établi avec exactitude: les médecins libéraux ne sont pas tenus de se déclarer en grève, et une partie d'entre eux ont simplement pris leurs congés de fin d'année.

Un problème pour les élus locaux, qui, "face à l'ampleur du mouvement" ont dû "s'atteler à de vastes procédures de réquisition sur l'ensemble du territoire" pour soigner les malades, selon la CSMF. La Confédération juge que cette "mobilisation sans précédent (…) constitue une mise au pied du mur pour le gouvernement".

Les médecins libéraux avancent avoir été poussés à bout et faire grève à contre-cœur, dans un moment où "les épidémies hivernales (gastro-entérite, grippe) sont les plus virulentes".

La CSMF avait annoncé le 5 novembre une grève pour la fin d'année. Une grève qui était suspendue aux échanges entretenus avec la ministre de la Santé, qui n'ont pas satisfait la profession des médecins libéraux. La grève devrait se poursuivre jusqu'au réveillon du 31 décembre. Et, affirme la CSMF, "ce mouvement va se poursuivre et encore s'amplifier entre Noël et le Nouvel An" pour lutter contre les "mesures délétères" du gouvernement.

Les urgentistes ont, eux, mis fin à leur mouvement mardi 23, au bout d'une journée de grève, après avoir partiellement obtenu satisfaction auprès de Marisol Touraine.

 


 

Auteur(s): AS

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les consultations chez le médecin sont perturbées jusqu'à la fin de l'année.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-