Marseille: des endoscopes contaminés par une bactérie dangereuse à l'hôpital Nord

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Marseille: des endoscopes contaminés par une bactérie dangereuse à l'hôpital Nord

Publié le 09/02/2017 à 14:45 - Mise à jour à 14:55
©Swoan Parker/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'administration de l'hôpital Nord de Marseille dans les Bouches-du-Rhône a ordonné la suspension de certaines endoscopies jusqu'à nouvel ordre. La moitié des instruments ont été détectés positifs à une bactérie dangereuse pour les patients.

Après une réunion de crise organisée le 20 janvier dernier, l'administration de l'hôpital Nord de Marseille dans les Bouches-du-Rhône a suspendu l'utilisation de la moitié des endoscopes de l'établissement. Ceux-ci ont été détectés positifs au Pseudomas, une bactérie dangereuse pour les patients. Les endoscopes servent à la visualisation d'opérations chirurgicales intrusives.

Sur les 18 appareils que compte le service endoscopie, neuf instruments ont été contaminés. Ainsi, toutes les endoscopies digestives et bronchiques ont été suspendues. Directement après la réunion de crise qui a révélé l'affaire, le comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN) a exigé la "séquestration des endoscopes non conformes" selon La Provence.

Le Pseudomas est un germe présent dans l'eau qui provoque de graves infections chez les malades. Cette infection nosocomiale (contractée à la suite d'une intervention chirurgicale) peut provoquer la mort des patients dans les cas les plus extrêmes.

Chaque année 750.000 patients sont touchés par ce genre de maladies soit 5% du nombre total de malades. Enfin, ces bactéries sont responsables de 4.000 décès tous les ans.

Une centaine de patients ont été rappelés à l'hôpital pour contrôler qu'ils n'aient pas contracté d'infection. Les appareils utilisés pour nettoyer les endoscopes étaient vétustes et la direction des hôpitaux publics de Marseille a annoncé qu'ils seraient remplacés à neuf pour le 13 février.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les instruments défectueux ont été suspendus de leur utilisation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-