"Rajeunir" les ovules pour repousser l’âge limite de conception des femmes à 50 ans

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 14 mars 2022 - 20:16
Image
ovules
Crédits
Unsplash
Une équipe de chercheurs a eu l’idée d’inverser le vieillissement des ovocytes avec des traitements médicaux.
Unsplash

Selon un récent rapport sur la fertilité, dans les années 70 en France, les femmes devenaient mères à 24 ans en moyenne. Dans les années 90, 25 % des enfants avaient une mère de 35 ans et un père de 38 ans en moyenne. La tendance est donc de concevoir des enfants de plus en plus tard. Grâce à la science, l'âge de conception des femmes pourra être repoussé jusqu'à 50 ans. Une bonne nouvelle pour la chute démographique ressentie dans le monde ?

“Rajeunir” les ovocytes des femmes pour combattre l'infertilité

La fertilité féminine a tendance à baisser après la trentaine, avec une forte accélération à partir de 35 ans. À partir de cet âge, les ovocytes perdent leur qualité. Pour remédier à cela, dans un laboratoire de l'université de Jérusalem, des scientifiques ont cherché une manière de traiter les ovocytes de femmes de 40 ans, pour leur redonner leurs qualités. Grâce à un traitement médicamenteux antiviral, cette équipe espère avoir trouvé une méthode pour stimuler la fertilité. Leurs travaux, publiés dans la revue Aging Cel, détaillent la solution, trouvée à partir de l’identification d'un mécanisme de vieillissement jusque-là inconnu.

Le processus de vieillissement des ovocytes décortiqué pour le traiter comme un virus

Les chercheurs expliquent qu’avec l’âge, des parties de l'ADN des ovocytes ont la capacité d'attaquer et de nuire à d'autres parties de l'ADN. L’ADN agit exactement comme un virus, qui attaquerait les cellules humaines, en faisant des copies de lui-même à l'intérieur de la cellule. Normalement, le corps est capable d’organiser une défense efficace pour protéger l'ovocyte, mais plus la femme est âgée, plus la résistance naturelle s'affaiblit. L’équipe de chercheurs a donc eu l’idée d’inverser le vieillissement des ovocytes avec des traitements médicaux. En administrant des médicaments antiviraux à l'ovocyte dans un tube à essai, ils ont réussi à “inverser” ce processus de vieillissement.

Des ovocytes des femmes de plus de 40 ans "rajeunis" de 20 ans

Passé 40 ans, les ovocytes des femmes "vieillissantes" sont la cause de fausses couches et de malformations de l'embryon. Malgré cela, dans une grande partie du monde, de plus en plus de femmes attendent la fin de la trentaine, voire la quarantaine, pour avoir leur premier enfant. Les chances de donner naissance à un enfant à cet âge sont pourtant significativement plus faibles, que ce soit naturellement ou en ayant recours à une fécondation in vitro. Le Dr Michael Klutstein, qui a dirigé cette recherche, a d'abord testé son traitement contre le vieillissement sur des centaines d'œufs de souris, puis des ovules humains (des “restes” de cycles de fécondation in vitro donnés à la science). Grâce à ces expériences, il a constaté qu’après le traitement, les ovocytes avaient des chromosomes qui ressemblent davantage à ceux des femmes plus jeunes, avec un ADN moins endommagé.

Reste à confirmer la fertilité suite à la fécondation

Pour valider l'intérêt de cette découverte, le processus devra encore suivre la fécondation avec un spermatozoïde pour constater que les ovocytes sont bien plus performants. Les chercheurs n'ont pas encore introduit de sperme dans les ovules qui ont subi leur processus, ils n'ont donc pas montré qu'ils ont amélioré leur fertilité — mais espèrent le faire bientôt.

À LIRE AUSSI

Image
Pause Mélodie
"Elles n'ont plus de règles" après le vaccin covid: "Où est mon cycle" libère la parole des femmes sur les effets secondaires
Retard, absence, ou reprise de règles, menstruations continues... "Je ne reconnais plus mon corps" : les témoignages des effets secondaires post-vaccination covid sur ...
08 mars 2022 - 21:10
Vidéos
Image
Les joies du télétravail...
24 heures dans la peau d’une femme
ÉDITO — Aujourd'hui, mardi 8 mars 2022, c'est la journée de la femme.Donc je me lève. Et je la bouscule. Elle n'se réveille pas. Comme d'habitude. Ma main, caresse ses...
08 mars 2022 - 13:04
Opinions
Image
Une adolescente se fait administrer le vaccin Pfizer BioNTech contre le Covid-19 dans un collège à Privas, dans le sud-est de la France le 6 septembre 2021
Vaccination et troubles menstruels : de nombreuses femmes témoignent d'effets secondaires
Interpellé sur France Inter fin septembre au sujet des troubles menstruels relevés chez de nombreuses femmes vaccinées, Olivier Véran a nié toute responsabilité pouvan...
11 novembre 2021 - 19:35
Société