Menstruations: la douleur comparable à celle d'une crise cardiaque

Menstruations: la douleur comparable à celle d'une crise cardiaque

Publié le 02/03/2018 à 15:08 - Mise à jour à 15:16
©Martin Lee/Rex/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un spécialiste en santé reproductive d'une université londonienne a récemment estimé que la douleur extrême ressentie par certaines femmes pendant les règles était similaire à celle d'une crise cardiaque. Il a ajouté que des menstruations très douloureuses pouvaient cacher d'autres pathologiques, comme l'endométriose.

Reins douloureux, crampes dans le bas-ventre, migraine, courbatures, état de fatigue généralisé… Pour certaines femmes, la période menstruelle, en plus de ne pas être très agréable (car cela empêche de faire certaines activités), est une épreuve tant la douleur peut être forte.

Selon John Guillebaud, professeur en santé reproductive dans une université londonienne réputée, la douleur ressentie lors des crampes dues aux règles peut être "presque aussi intense qu'une crise cardiaque", a-t-il expliqué au magazine Quartz.

Lire aussi: expulsée d'un vol Emirates Airlines à cause de ses règles douloureuses

Souvent, des traitements antalgiques (contre la douleur comme l'ibuprofen) ou des antispasmodiques suffisent à calmer ces crampes douloureuses qui peuvent, dans les cas les plus graves, descendre jusque dans les cuisses.

Mais dans le cas contraire, si la douleur ne s'atténue pas, cela peut indiquer d'autres pathologies bien plus graves comme l'endométriose (qui touche 10% des femmes et induit souvent une situation d'infertilité), ou même la présence de fibromes, de polypes ou d'infections diverses.

C'est en ce sens qu'il ne faut pas négliger ces douleurs menstruelles, selon John Guillebaud: "Les hommes ne saisissent pas l'ampleur du problème. Je crois vraiment qu'il faut traiter et prendre ces maux au sérieux comme n'importe quel autre problème de santé", a-t-il ainsi estimé dans Quartz.

Ce professeur incite ainsi les médecins, hommes ou femmes, à porter plus d'attention aux symptômes menstruels, pour traiter plus efficacement toutes les maladies sous-jacentes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon certains médecins, la douleur d'une période menstruelle peut être d'une intensité similaire à celle d'une crise cardiaque.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-