Sexe : le préservatif boudé par un tiers des étudiants français

Auteur(s)
VL
Publié le 29 novembre 2014 - 15:00
Image
Des préservatifs.
Crédits
©Flickr Creative Commons
Le préservatif est de moins en moins utilisé par les étudiants.
©Flickr Creative Commons
Une étude publié vendredi 28 révèle qu'un tiers des étudiants n'utiliseraient jamais de préservatif. La peur du sida serait de moins en moins forte, contrairement à celle de perdre la confiance de son partenaire.

A trois jours de la Journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre, une étude publiée vendredi 28 novembre pointe du doigt les comportements à risque des jeunes. Selon cette enquête Harris Interactive pour la mutuelle étudiante Smerep, un tiers des étudiants français n'utiliseraient jamais de préservatifs. Ils sont autant à ne pas faire de teste de dépistage lorsqu'ils changent de partenaire. Déjà inquiétant en 2013 (30%), ce taux est passé à 33%.

Les raisons invoquées par les jeunes sont multiples. Il semblerait que le sida ne leur fasse plus aussi peur qu'avant. L'apparition de traitements plus efficaces a donné au virus une image de maladie dont on peut guérir alors que la génération précédente a connu les ravages des années 80 et 90. Si le sida tue moins qu'à l'époque (en 2010 il était responsable de la mort d'un quart des personnes infectées), la proportion de personnes testées positives a, elle, augmenté de 7% entre 2011 et 2013. Une hausse qui serait notamment dû aux nombreuses personnes qui vivent sans le savoir avec le virus.

D'autant plus que, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, une partie des jeunes restent mal informés sur les modes de transmission du sida. Certains doutent que le préservatif soit vraiment efficace pour lutter contre les maladies sexuellement transmissibles.

Autre cause de ce désamour, le confort. Le préservatif diminuerait les sensations, le plaisir sexuel, ce qui pousserait les jeunes à s'en passer. La confiance dans son partenaire est également invoquée. Le préservatif pour beaucoup de jeunes, est un symbole de libertinage. Il donne l'impression que celui qui veut l'utiliser a eu de multiples partenaires avant, ou même est un infidèle en puissance.  Si les étudiants semblent prêts à l'utiliser en début de relation, l'enlever est vu comme une preuve d'amour.

 

À LIRE AUSSI

Image
Les pilules Truvada.
Sida : le Truvada, un nouveau traitement prometteur
L’Agence nationale de recherche contre le sida (ANRS) a confirmé ce mercredi l’efficacité d’un traitement préventif (le Truvada) contre le VIH/sida. La prise de cette ...
29 octobre 2014 - 17:57
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.