Sexe: le préservatif boudé par un tiers des étudiants français

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Sexe: le préservatif boudé par un tiers des étudiants français

Publié le 29/11/2014 à 14:00 - Mise à jour à 15:41
©Flickr Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): VL
-A +A

Une étude publié vendredi 28 révèle qu'un tiers des étudiants n'utiliseraient jamais de préservatif. La peur du sida serait de moins en moins forte, contrairement à celle de perdre la confiance de son partenaire.

A trois jours de la Journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre, une étude publiée vendredi 28 novembre pointe du doigt les comportements à risque des jeunes. Selon cette enquête Harris Interactive pour la mutuelle étudiante Smerep, un tiers des étudiants français n'utiliseraient jamais de préservatifs. Ils sont autant à ne pas faire de teste de dépistage lorsqu'ils changent de partenaire. Déjà inquiétant en 2013 (30%), ce taux est passé à 33%.

Les raisons invoquées par les jeunes sont multiples. Il semblerait que le sida ne leur fasse plus aussi peur qu'avant. L'apparition de traitements plus efficaces a donné au virus une image de maladie dont on peut guérir alors que la génération précédente a connu les ravages des années 80 et 90. Si le sida tue moins qu'à l'époque (en 2010 il était responsable de la mort d'un quart des personnes infectées), la proportion de personnes testées positives a, elle, augmenté de 7% entre 2011 et 2013. Une hausse qui serait notamment dû aux nombreuses personnes qui vivent sans le savoir avec le virus.

D'autant plus que, malgré les nombreuses campagnes de sensibilisation, une partie des jeunes restent mal informés sur les modes de transmission du sida. Certains doutent que le préservatif soit vraiment efficace pour lutter contre les maladies sexuellement transmissibles.

Autre cause de ce désamour, le confort. Le préservatif diminuerait les sensations, le plaisir sexuel, ce qui pousserait les jeunes à s'en passer. La confiance dans son partenaire est également invoquée. Le préservatif pour beaucoup de jeunes, est un symbole de libertinage. Il donne l'impression que celui qui veut l'utiliser a eu de multiples partenaires avant, ou même est un infidèle en puissance.  Si les étudiants semblent prêts à l'utiliser en début de relation, l'enlever est vu comme une preuve d'amour.

 

Auteur(s): VL

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le préservatif est de moins en moins utilisé par les étudiants.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-