Un media mainstream, Capital, parle enfin de l’Ivermectine – saluons cette initiative

Un media mainstream, Capital, parle enfin de l’Ivermectine – saluons cette initiative

Publié le 20/03/2021 à 12:27 - Mise à jour à 12:28
Capital
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Le magazine Capital est le premier media mainstream à publier un article sur la situation de l’ivermectine, un médicament contre la Covid dont les mérites ont été évoqués dans FranceSoir depuis novembre 2020 ou était évoqué l’indifférence à l’égard de l’ivermectine. Dans un article long de plus de 1500 mots, le magazine non seulement évoque le traitement, mais interviewe aussi le Dr Maudrux qui a beaucoup écrit sur ce traitement précoce. Le Dr Maudrux avec d'autres médecins ont engagé une action au Conseil d’état avec Me Teissedre pour demander que l’agence nationale de la sécurité du médicament établisse une recommandation temporaire d’utilisation – « évaluation en cours nous, l’ANSM s’est engagé à fournir une réponse avant fin mars » dit Me Teissedre.

Le titre de l’article est évocateur en lui-même : « Ivermectine : la France passe-t-elle à côté d’un médicament efficace contre la Covid-19 ? » et pose la question d’emblée. Le reste de l’article passe en revue les éléments de ce traitement qui n’est pas nouveau, mais qui fait l’objet d’une bataille et d’une nouvelle fraude scientifique, dont nous parle le Dr Lawrie, alors que son efficacité sur le terrain est reconnue dans plusieurs pays dont l’Inde. Le Pr Omura, japonais, prix Nobel de médecine et qui a découvert l’ivermectine a fait une déclaration « urgeant les autorités à donner une recommandation d’usage pour ce traitement ». Contacté par FranceSoir pour une interview, ce professeur hors norme qui passe son temps dans la campagne retirée du Japon nous a répondu :

« La problématique n’est pas nécessairement reliée à la science, et je ne suis pas en mesure d’accepter les demandes d’entrevues pour le moment, car je ne voudrais pas que ma position influence la décision au Japon. » Il a ajouté : « le Dr Yagisawa de notre groupe est responsable des communications concernant la situation actuelle au Japon. »


Introduction de l'article :

Alors qu’elle a démontré son efficacité contre le virus dans plusieurs pays, l’ivermectine est snobée par les autorités sanitaires occidentales et notamment françaises.

En mars 2020, alors que l’épidémie de la Covid-19 battait déjà son plein, une autre épidémie, de gale, est survenue dans un Ehpad de Seine-et-Marne. Pour soigner cette maladie parasitaire, les médecins prescrivent depuis des décennies un médicament bien connu et efficace : l’ivermectine (IVM). C’est ainsi que le docteur Charlotte Bernigaud, dermatologue à l’AP-HP Hôpital Henri Mondor, a traité l’ensemble des 121 résidents (69) et employés (52) de l’établissement.

La suite est moins banale : dans cette maison de retraite où la moyenne d’âge des résidents est de 90 ans, avec de surcroît 98% de personnes présentant une comorbidité à risque, le virus Covid-19 n’a pratiquement fait aucun dégât. Seulement 1,4% des occupants (personnel compris) ont eu le virus, avec des symptômes modérés (ni oxygène ni hospitalisation) et aucun mort n’a été à déplorer. Dans une étude dite observationnelle, publiée dans le British Journal of Dermatology en janvier 2021, l’équipe de Charlotte Bernigaud donne le détail de ses observations. Elle constate d’abord que dans les 45 Ehpad de Seine-et-Marne ayant le même public (âge, effectif…) la mortalité a été de 4,9% parmi 3062 résidents, versus 0 pour 121 dans l’Ehpad observé. Avec les virologues de l’hôpital Henri Mondor, elle a par ailleurs reproduit une étude australienne montrant in vitro (en laboratoire) une activité antivirale de l’IVM. La dermatologue se garde bien de conclure à une efficacité certaine mais écrit ceci dans sa publication : «Malgré les limites - caractère observationnel et absence de corrélation démontrée in vitro/in vivo —, la plausibilité est suffisante pour réaliser un essai contrôlé randomisé en cluster de prévention par IVM et MOX en EHPAD.»

L’ivermectine est-elle efficace pour prévenir l’infection à la Covid-19 ou pour en limiter les effets ? Le service dermatologique de l’hôpital Henri Mondor n’est pas le seul à se poser la question. Elle est discutée partout dans le monde. 

La suite de l'article est à lire sur capital.fr :
Ivermectine : la France passe-t-elle à côté d’un médicament efficace contre la Covid-19 ?

Mise à jour du 30 mars : suite à une erreur, l'article avait dans un premier temps été reproduit intégralement. Nous l'avons réduit à son introduction, par respect pour le travail de Capital, que nous prions de bien vouloir excuser ce raté.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un media mainstream, Capital, parle enfin de l’Ivermectine – saluons cette initiative

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-