Indonésie: la condamnation à mort du Français Serge Atlaoui confirmée

Indonésie: la condamnation à mort du Français Serge Atlaoui confirmée

Publié le 21/04/2015 à 16:53 - Mise à jour à 17:02
©Beawiharta Beawiharta/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Maxime Macé
-A +A

Serge Atlaoui, le Français condamné à mort en Indonésie pour trafic de drogue, a vu son appel rejeté par la Cour suprême du pays. La sentence pourrait être appliquée dans quelques semaines.

C'était le dernier recours possible pour Serge Atlaoui, un Français condamné à mort en Indonésie en 2007 pour trafic de drogue. La Cour suprême du pays a jugé irrecevable son appel ce mardi. Selon l'un des juges qui a examiné le recours du Français, "il n'y a pas de nouveaux éléments, et les raisons avancées dans le recours ne peuvent pas effacer le crime commis par le condamné".

Le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius avait appelé les autorités indonésiennes à "un geste de clémence" et avait également menacé le régime de Jakarta que "cette menace qui, si elle était mise à exécution, aurait évidemment des conséquences sur les relations entre ce pays et la France".

Serge Atlaoui, artisan soudeur de 51 ans, avait été arrêté en Indonésie en 2005 dans un laboratoire de production d'ecstasy près de la capitale Jakarta et condamné à mort au terme de son procès en 2007. Devant les juges, il s'était défendu en expliquant ne pas savoir que cette usine produisait de la drogue, affirmant qu'il n'avait fait qu'installer des machines industrielles dans ce qu'il croyait être une usine d'acrylique.

En janvier dernier, cinq étrangers ont été fusillés en Indonésie pour le même crime. Serge Atlaoui pourrait être passé par les armes dans les semaines à venir, devenant le premier Français depuis 38 ans à être exécuté.

Son avocat, Richard Sédillot, a témoigné dans les colonnes du Parisien: "C'est absolument incompréhensible qu'on envoie à la mort un innocent. Aucune preuve n'a jamais été rapportée contre Monsieur Atlaoui. Je ne sais pas ce que cherchent les autorités indonésiennes, peut-être à faire la preuve de leur autorité, peut-être à essayer de prouver qu'il faut envoyer à la mort un étranger qui n'a jamais rien trafiqué, pour rassurer la population. Je ne sais pas, je ne comprends pas, j'attends la motivation de la Cour (...) , je suis tellement effondré que je ne trouve pas mes mots".

 

 

Auteur(s): Maxime Macé

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le dernier recours de Serge Atlaoui, un Français de 51 ans condamné à mort en Indonésie, a été rejeté.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-