Le mystère du noyau interne de la Terre, qui se développe de manière déséquilibrée

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Le mystère du noyau interne de la Terre, qui se développe de manière déséquilibrée

Publié le 24/06/2021 à 12:19 - Mise à jour à 12:38
©capture d'écran Instagram
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Les scientifiques découvrent toujours de nouveaux éléments concernant le mystère du noyau de la Terre. Alors qu'on sait maintenant qu’il contient des noyaux solides et liquides composés de fer et de nickel, une récente étude publiée sur Nature Geoscience explique que mystérieusement, un côté du noyau croît plus rapidement que l'autre, ce qui pourrait avoir un impact sur le champ magnétique de la Terre. 

Un comportement étrange du noyau de la Terre

Grâce à des sismomètres, les géologues ont pu étudier les roches de l'intérieur de la Terre pendant des décennies. En 1906, le britannique Richard Dixon Oldham découvre une discontinuité dans la composition interne de la Terre. Aujourd´hui on sait que ce noyau, composé de fer et de nickel, pourrait provenir de météorites appelées sidérites qui auraient pu collisionner avec la Terre à l'époque où elle était en phase de formation, il y a plus de 4,5 milliards d'années. En 1926, Harold Jeffreys a compris qu'il existait un noyau fluide à l'intérieur de la Terre. Le noyau interne solide, d’un rayon de 1 200 kilomètres (environ les trois quarts de la taille de la Lune) et est entouré d'un noyau externe fluide d'une épaisseur d'environ 2 400 kilomètres. Le noyau externe est à son tour entouré d'un manteau de roche chaude de 2 900 km d'épaisseur et recouvert d'une fine croûte rocheuse froide à la surface. Selon une nouvelle étude menée par des sismologues de l'université de Californie à Berkeley, la partie du noyau située sous la mer de Banda, en Indonésie, est plus grande que la partie située à l'autre extrémité, sous le Brésil.

Le noyau interne de la Terre se développe plus rapidement du côté est (à gauche) que du côté ouest

Cette nouvelle recherche explique que chaque année, petit à petit, le noyau interne de la Terre se développe dans un " déséquilibre", de nouveaux cristaux de fer se formant plus rapidement du côté est du noyau que du côté ouest. "Le mouvement du fer liquide dans le noyau externe évacue la chaleur du noyau interne, le faisant geler", a déclaré à Live Science l'auteur principal de l'étude, Daniel Frost, sismologue à l'Université de Californie à Berkeley. "Cela signifie donc que le noyau externe a reçu plus de chaleur du côté est (sous l'Indonésie) que de l'ouest (sous le Brésil)." Cette croissance asymétrique ne signifie pas que le noyau interne lui-même est déformé ou risque de devenir déséquilibré, ont déclaré les chercheurs, car, la gravité égalise la croissance asymétrique en poussant les cristaux de fer vers les pôles nord et sud.

Quelle est la cause de ce déséquilibre dans le noyau interne ?

Chaque couche de la Terre est contrôlée par ce qui se trouve au-dessus d'elle, et influence ce qui se trouve en dessous. Pour comprendre ce déséquilibre, il faut regarder toutes les autres couches de notre planète. Un côté du manteau est plus froid que l'autre, et cela a pour conséquence de faire geler le noyau interne plus lentement hors du noyau externe liquide, comme une boule de neige ajoutant plus de couches en se développant plus rapidement d'un côté que l'autre. Cela pourrait s’expliquer par les plaques tectoniques froides qui plongent profondément sous la surface de la Terre.

Quelles conséquences sur la force du champ magnétique ?

Le champ magnétique, qui protège la Terre des particules dangereuses provenant du Soleil, est alimenté par le mouvement du fer liquide dans le noyau externe. Selon Barbara Romanowicz, une autre des chercheurs de l'étude, on sait que le champ magnétique existait déjà il y a trois milliards d'années, alors “d’autres processus ont dû entraîner la convection dans le noyau externe à cette époque.” Selon les recherches, le jeune âge du noyau interne pourrait signifier qu'au début de l'histoire de la Terre, la chaleur qui fait bouillir le noyau fluide provenait d'éléments légers se séparant du fer, et non de la cristallisation du fer qui se produit aujourd'hui. L'équipe veut mener des recherches supplémentaires pour connaître l’impact du déséquilibre du noyau sur le champ magnétique de la Terre.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le champ magnétique, qui protège la Terre des particules dangereuses provenant du Soleil, est alimenté par le mouvement du fer liquide dans le noyau externe.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-