Grève SNCF - Info trafic: le Transilien très perturbé, (circulation ligne par ligne)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grève SNCF - Info trafic: le Transilien très perturbé, (circulation ligne par ligne)

Publié le 03/04/2018 à 06:25 - Mise à jour à 09:21
©Patrick Kovarik/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Avec trois conducteurs de trains sur quatre en grève, le trafic est fortement perturbé ce mardi en raison d'un mouvement social national à la SNCF. Les transports ferroviaires en Ile-de-France sont très perturbés, voire totalement annulés sur certaines lignes ou tronçons du Transilien.

La bataille du rail a désormais commencé. Ce mardi 3 marque le premier jour de la grève perlée de des cheminots qui s'opposent à la réforme de la SNCF. Ce mouvement social inédit doit durer trois mois, soit jusqu'à la fin juin.

Par conséquent, la journée s'annonce particulièrement compliqué dans les transports, notamment en Ile-de-France, où les Transiliens sont très impactés par la grève.  Voici le détail, ligne par ligne, des perturbations prévues pour la journée de ce mardi.

> Ligne H:

Un train sur trois circule pour la ligne H. Sur l'axe Pontoise - Creil, aucun train ne circulera. Des bus de substitution seront mis en place.

> Ligne J:

Prévoir 1 train sur 3.

> Ligne K :

Prévoir 1 train sur 3.

> Ligne L:

Un train sur trois circulera. Sur l'axe Noisy le Roi- St-Germain, aucun train ne circulera. Des bus de substitution seront mis en place.

> Ligne N:

La ligne N sera particulièrement perturbée par la grève nationale de mardi. Aucun train ne circule entre Plaisir-Grignon et Mantes-la-Jolie.

> Ligne P:

Sur l'axe Paris - Meaux - Château Thierry: prévoir 1 train sur 3
Sur les axes Paris Est - Coulommiers - Provins: aucun train.
Entre Meaux et La Ferté Milon: aucun train.
Sur l'axe Esbly - Crécy, le service sera normal.

> Ligne R:

Le trafic sera interrompu sur l'ensemble de la ligne en raison de la grève nationale.

> Ligne U:

La circulation sera purement et simplement suspendue sur la ligne U du Transilien mardi.

Après le coup de semonce du 22 mars, place au combat: avec un TGV sur huit en moyenne ce mardi mardi, les cheminots donnent le ton de cette grève longue distance pour contrer le projet de réforme de la SNCF. Chez les personnels tenus de se déclarer 48 heures avant la grève, la SNCF a recensé près d'un cheminot gréviste sur deux (48% contre 35,4% le 22 mars) et jusqu'à plus de trois sur quatre chez les conducteurs (77%).

Les quatre syndicats représentatifs à la SNCF (CGT, Unsa, SUD, CFDT) sont vent debout contre le projet de réforme du rail, qui "vise à détruire le service public ferroviaire par pur dogmatisme idéologique", selon eux. Suppression de l'embauche au statut à la SNCF, ouverture à la concurrence ou encore transformation de la SNCF en société anonyme, prémices d'une future privatisation pour les syndicats, sont autant d'épouvantails à leurs yeux.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le trafic est très perturbé pour cette grève du 3 avril.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-