Orly redécolle en douceur

Orly redécolle en douceur

Publié le 26/06/2020 à 12:16 - Mise à jour à 15:45
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A
Huit à dix mille voyageurs masqués sont attendus ce vendredi à Orly pour la journée de réouverture. L’aéroport parisien redémarre, mais de manière très partielle puisque seulement 10 % des vols sont assurés. 
 
Il est 6h25 ce vendredi matin quand le premier avion décolle à destination de Porto, au Portugal. Après trois mois de fermeture, l’événement est célébré par un « water salute », l’arrosage de l’appareil de la compagnie Transavia par des camions de pompiers. 
 
Le redémarrage sera lent a prévenu Aéroports de Paris, avec 70 mouvements d’avions et 10 % des vols assurés dans un premier temps. Ce taux devrait grimper progressivement mais Orly n’est pas prêt de retrouver les quelque 600 décollages et atterrissages quotidiens d’avant crise. Cela pourrait même prendre plusieurs années.
 
Les seules perspectives concernent le début du mois de juillet, période pour laquelle sont prévus un peu plus de 170 liaisons quotidiennes. Sous conditions bien entendu de la situation sanitaire et de la réouverture des frontières hors Europe.
 
Conséquence, un seul des quatre terminaux est ouvert, avec la trentaine de commerces et d’espaces de restauration qui va avec. Il s’agit d’Orly 3, le secteur le plus récent, inauguré il y a un peu plus d’un an. Pour les autres terminaux, la réouverture sera progressive. 
 
Une ouverture perturbée
 
A Orly, cette première journée d’après-crise du coronavirus a néanmoins été perturbée durant une heure par un groupe de militants écologiques d’Extinction Rebellion. Une trentaine d’entre eux, armés de banderoles, de cerfs-volants aux messages revendicatifs et de vélos auxquels ils attachés, ont réussi à s’introduire sur le tarmac.
 
Fustigeant le plan de 15 milliards d’euros d’aide au secteur aérien, XR entendait, par cette action non violente, réclamer l’arrêt immédiat de tous les vols intérieurs, arguant de leur caractère climaticide et le lancement d’un grand plan en faveur du ferroviaire. 
 
Les militants ont été délogés par les forces de l’ordre et certains d’entre eux interpellés. 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Premiers décollages ce matin à Orly

Newsletter





Commentaires

-