Vendée: pour laisser passer un convoi de bateaux, 30 platanes sacrifiés

Vendée: pour laisser passer un convoi de bateaux, 30 platanes sacrifiés

Publié le 31/07/2015 à 08:15 - Mise à jour à 08:19
©Nicolas José/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Une trentaine de platanes ont été sacrifiés mercredi 29 à Luçon (Vendée) pour laisser passer deux coques de bateaux, acheminées par un transporteur privé, qui bloquaient une route départementale.

Scandale dans la petite ville de Luçon en Vendée. Une trentaine de platanes ont été abattus mercredi 29 juillet à l'entrée de la localité... pour laisser passer deux coques de bateaux acheminées par un transporteur privé.

Il s'agissait de deux coques de navire en aluminium de près de 10 mètres de large et 33 mètres de long qui transitait entre Fontenay-le-Comte et les Sables d'Olonne sur la côte vendéenne. Le convoi s'est trouvé immobilisé mercredi matin à l'entrée de Luçon, sur la route départementale D746, empêchant "toute circulation", a indiqué le conseil départemental de la Vendée.

Comme les platanes qui bordaient la route rendaient le passage impossible pour l'immense convoi, 30 d'entre eux ont été tout simplement abattus.

"Tous les élus, d'un commun accord, ont été complètement effarés face à ce drame. Monsieur le maire a parlé d'un crime face à la ville", assure le premier adjoint à la mairie, Dominique Bonnin, au micro de France 3.

Estimant avoir été "mis devant le fait accompli par le transporteur", le département a informé dans un communiqué qu'il allait demander à la société "de prendre en charge les frais de replantation". Le transporteur, Multi-Trans, avait déjà fait une demande "il y a une semaine pour couper quelques arbres", ce qui lui avait été refusé, a assuré le conseil départemental, qui lui avait donc donné l'autorisation pour une traversée par les champs.

Malheureusement, les fortes pluies de ces derniers jours ont détrempé les sols et rendu le passage impossible pour le convoi.

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trente platanes ont été abattus en Vendée à Luçon pour faire passer un convoi de bateaux (image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-