Le pétrole repart à la baisse en Asie en attendant les réserves américaines

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Le pétrole repart à la baisse en Asie en attendant les réserves américaines

Publié le 30/12/2015 à 10:04 - Mise à jour à 10:11
©Frank Perry/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

En forte baisse depuis plus d'un an, le cours du pétrole continue à chuter du fait d'un excès d'offre. Une situation qui pourrait perdurer en 2016.

Les cours du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse mercredi en Asie, avant la publication attendue des chiffres des réserves et de la production américaines. Les cours ont été très instables cette semaine, en se maintenant cependant très bas, les investisseurs redoutant que la situation d'excès d'offre ne se poursuive en 2016.

Mardi matin, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février perdait 67 cents à 37,20 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le baril de Brent, référence européenne du brut, également pour livraison en février, reculait de 46 cents à 37,33 dollars.

Les analystes s'attendent à ce que les stocks de brut aient reculé aux Etats-Unis durant la semaine de Noël. Mais, selon Bloomberg, ils demeureraient supérieurs aux 120 millions de barils, soit au-dessus des moyennes saisonnières des cinq dernières années. La production américaine devrait demeurer au-dessus des 9,1 millions de barils par jour (bpj), ce qui ne sera pas de nature à régler la situation de surabondance de l'offre jugée responsable de la dégringolade des cours observée depuis 18 mois.

"Les chiffres des stocks sont probablement les plus importants de la semaine", a estimé dans un commentaire de marché Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures. "Il est très probable que les chiffres de la production nous décevront".

Les cours ont également été plombés par la décision il y a quelques semaines de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de ne pas réduire ses niveaux de production.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le prix du baril de brut a été divisé par trois en un an et demi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Tendances éco




Commentaires

-