Uber France condamné à 150.000 euros d'amende pour UberPop

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 07 décembre 2015 - 17:50
Image
Un téléphone affichant l'application Uber.
Crédits
©Nederstigt/Sipa
Après des mois de bras de fer avec le gouvernement, l'application polémique UberPop a été suspendue cet été.
©Nederstigt/Sipa
La filiale française d'Uber a été condamnée ce lundi pour "pratique commerciale trompeuse" pour son service payant de transports entre particuliers UberPop. L'entreprise a écopé de 150.000 euros d'amende.

Le jugement est tombé. La cour d'appel de Paris a condamné ce lundi 7 Uber France à 150.000 euros d'amende pour "pratique commerciale trompeuse" pour son offre payante de transports entre particuliers UberPop.

La cour a donc finalement aggravé la peine prononcée contre Uber France, condamnée en première instance le 16 octobre 2014 à 100.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris. Elle n'est toutefois pas allée aussi loin que ce que demandait l'avocate générale Elisabeth Honorat qui avait réclamé 200.000 euros en appel.

A l'issue d'un bras de fer avec le gouvernement, UberPop, une application d'Uber permettant à des particuliers de s'improviser chauffeurs de taxis dans leurs propres voitures, sans formation ni licence, et représentant environ 20% des courses sur le marché français, avait été suspendue en juillet dernier. Sous la pression des autorités et dans un contexte d'échauffourées avec des taxis, le Conseil constitutionnel avait confirmé son interdiction le 22 septembre, rejetant les arguments d'Uber sur la "liberté d'expression". Le mois suivant avait eu le lieu le procès en appel d'Uber France.

La cour d'appel avait alors reconnu Uber France coupable des trois chefs accusations pour lesquels la société était jugée alors que le tribunal correctionnel n'en avait retenu qu'un dans sa condamnation de première instance. Le premier porte sur la communication d'UberPop, proposant à des particuliers d'être transportés par d'autres particuliers, non professionnels, présentait cette pratique "comme licite alors qu'elle ne l'était pas". Par ailleurs, selon l'avocate générale Elisabeth Honorat, UberPop avait été présenté comme du covoiturage, or le covoiturage n'est pas une pratique à but lucratif. Les deux autres chefs, non retenus en première instance, portent sur les conditions d'assurance des chauffeurs et des clients.

En février se tiendra le procès de Pierre-Dimitri Gore-Coty, directeur général d’Uber pour l’Europe de l’Ouest, et Thibaud Simphal, directeur général d’Uber France. Via la mise en oeuvre d'UberPop, les dirigeants sont accusés de pratique commerciale trompeuse, complicité d’exercice illégal de la profession de taxi et traitement de données informatiques illégal. Ils risquent jusqu'à cinq ans de prison et 300.000 euros d'amende.  

Uber France s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat.

 

À LIRE AUSSI

Image
L'application UberPop.
Paris : victoire pour UberPop, qui échappe à l'interdiction
Le tribunal de commerce de Paris a débouté le référé de trois sociétés concurrentes d'Uber demandant l'interdiction de l'application UberPop. Le service de géolocalisa...
13 décembre 2014 - 11:10
Société
Image
L'application UberPop.
Taxis en colère : UberPop interdit en France dès le 1er janvier 2015
Face à la grogne des taxis, le gouvernement a annoncé ce lundi matin que les services du type UberPop seront interdits en France dès le 1er janvier 2015. Le gouverneme...
15 décembre 2014 - 14:23
Société
Image
Un panneau.
Colère des taxis : tout savoir sur UberPop, l'application polémique
Les taxis parisiens se mobilisent ce lundi contre UberPop. Face à cette grogne, le gouvernement a par ailleurs annoncé que ce service va être interdit à partir du 1er ...
15 décembre 2014 - 16:08
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon, un désillusionné à la quête de sa VIe République
PORTRAIT CRACHE - De l'UNEF à la fondation de La France Insoumise, le chemin politique de Jean-Luc Mélenchon est un véritable tourbillon de dissidences, de réactions ...
18 mai 2024 - 16:30
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.