Anna Brees : les médias "mainstream" en passe d'être minoritaires

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 19 mars 2022 - 21:03
Image
Anna Brees : debriefing
Crédits
FS
Anna Brees : debriefing
FS

Anna Brees est une figure singulière du monde de l’information. Ancienne journaliste de télévision pour ITV et la BBC, elle s’est reconvertie il y a une dizaine d’années en formatrice dans l’utilisation des réseaux sociaux par l’entreprise et le services public, et de plus en plus par le citoyen lambda, excédé par l’absence de débat public sur les questions de fond. En 2017, elle a fondé Brees Media et forme gratuitement les citoyens épris de liberté qui en ont besoin.

Mère de deux enfants, elle s’est d’abord plongée dans les tenants et aboutissants de la crise covid afin de défendre leur intégrité y compris corporelle face aux masques, au confinement puis aux vaccins. Par la suite, ses recherches l’ont amenée à interviewer des dissidents comme les docteurs Mike Yeadon ou Roger Hodkinson, et à participer aux manifestations en faveur des droits fondamentaux. Si les grands médias dits « mainstream » (qui à son sens, sont déjà presque minoritaires en termes d’audience, par rapport aux alternatifs) sont obligés de collaborer un minimum avec les gouvernements afin de ne pas brouiller le message, désormais plus aucun débat n’a lieu. Le public n’est plus considéré comme étant composé d’êtres intelligents avec une autonomie de jugement. Ainsi, et sans avoir encore arrêté ses opinions sur la crise en Ukraine, elle ne comprend pas l’interdiction de Russia Today en Occident car « j’aime m’informer sur qui se passe, faire mes opinions toute seule ».

Ne dites plus des médias de masse qu’ils sont « mainstream » mais plutôt qu’ils sont les « vieux mass-media » dit-elle, tandis que les alternatifs dont l’audience est déjà largement équivalente (6 millions de vues par semaine pour The Highwire …) seraient simplement les « nouveaux » médias. Pour sa part, elle est bannie de YouTube et de Facebook pour 30 jours pour avoir agité un « selfie stick » et avoir dit en riant « je vais être obligé de cogner sur la tête de certains avec un selfie stick ». En effet, Anna Brees est fort influente : ses posts sur différentes plateformes atteignent souvent des centaines de milliers de vues.

Face à l’effondrement de la confiance dans la chose publique – « en qui et en quoi pouvez-vous placer votre confiance ? Où sont les valeurs ? » - le citoyen, partout dans le monde, informé par les nouveaux médias, doit cesser d’accepter de jouer le rôle du perdant, du chien battu, explique-t-elle. Ainsi, Anna Brees soutient l’émergence de mouvements de citoyens comme Lawyers for Liberty, Stand in the Park, Rebels on Roundabouts ou Save our Rights UK qui ont su tisser des réseaux serrés de communication.

Doublage : Quantum Leap

Version originale : Anna Brees : mainstream medias are now virtually a minority [English]

À LIRE AUSSI

Image
Phil Harper : debriefing
Ivermectine : l’identité de l’auteur fantôme de l'étude d'Andrew Hill dévoilée par Phil Harper
Il est à l'origine d'un rebondissement dans le scandale ivermectine : debriefing avec le journaliste Phil Harper qui a découvert qui avait modifié les conclusions de l...
13 mars 2022 - 18:16
Vidéos
Image
Xavier Moreau : debriefing
"L'Ukraine est une entité fragile instrumentalisée par les Occidentaux" Xavier Moreau
Saint-Cyrien vivant à Moscou et naturalisé russe, Xavier Moreau revient sur l’origine de l’Ukraine, qui veut dire « périphérie », avant de proposer son analyse. Il évo...
08 mars 2022 - 13:48
Vidéos
Image
Radu Portocala, sur le plateau de FranceSoir le 10 mars 2022
"L'opinion publique peut tout accepter, si c'est bien présenté et si c'est émouvant" Radu Portocala
"Je suis né en dictature. J’ai vécu en dictature jusqu’à l’âge de vingt-six ans. Je sais ce que c’est. Je sais comment ça s’installe..." Contraint à l'exil de Roumanie...
11 mars 2022 - 21:35
Vidéos

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.