"L'entrée au Panthéon de Joséphine Baker est extraordinaire pour les résistants" Charles Onana

"L'entrée au Panthéon de Joséphine Baker est extraordinaire pour les résistants" Charles Onana

Publié le 16/11/2021 à 19:00 - Mise à jour le 30/11/2021 à 09:40
F. Froger / D6 / FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Le politologue et journaliste d'investigation Charles Onana revient chez FranceSoir pour parler d'une partie méconnue de la vie de Joséphine Baker : son rôle dans la Résistance française. Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, celle qui va faire son entrée au Panthéon le 30 novembre prochain a profité de sa stature de star internationale pour soutirer des informations sur les bases stratégiques nazies et les plans d'attaque contre les Alliés. 

Au cours de notre entretien, le docteur en sciences politiques est revenu sur le parcours de l'artiste et sur son engagement auprès du général de Gaulle : "À l'époque, il était menacé de peine de mort par le régime de Vichy", il fallait un "courage exceptionnel" pour le soutenir. Alors que l'État-major de la Résistance se souvient de mauvaises expériences passées avec des artistes dont ils disent qu'ils se cassent comme du verre sous la pression, l'entourage de la chanteuse les rassure : "Joséphine a les reins d'acier, on peut lui faire confiance". Cachant les plans des bases ennemies dans son soutien-gorge lorsqu'elle passe la frontière et poussant l'ambassadeur italien dont elle est une des artistes préférées à "passer à table", Joséphine Baker aura tant de hauts-faits à son actif que ses supérieurs diront d'elle qu'elle a accompli plus qu'ils ne lui auraient jamais demandé.

Malgré cela, on lui refusera par deux fois la Légion d'honneur. À la fois en raison de son sexe et de sa couleur de peau. Elle partira alors aux États-Unis pour continuer à se battre. Après les nazis, elle s'attaque au racisme et aux lois anti-noires alors en vigueur de l'autre côté de l'Atlantique. Ses prises de position lui valent alors de solides inimitiés parmi l'élite américaine. Elle dira que c'est une fierté pour elle d'être interdite de séjour dans son propre pays si c'est pour défendre une cause juste.

Selon le politologue, il est important aujourd'hui, pour ceux qui se battent pour la défense des libertés de pouvoir s'approprier cette figure de la résistance, somme toute peu reconnue. Si Emmanuel Macron souhaite la voir au Panthéon tant mieux, dit Charles Onana.



Article publié le 16 novembre et remis à la une pour le jour d'entrée au Panthéon de Joséphine Baker

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Charles Onana, journaliste d'investigation reconnu et politologue.

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir