"L'entrée au Panthéon de Joséphine Baker est extraordinaire pour les résistants" Charles Onana

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 16 novembre 2021 - 20:00
Image
charles Onana Pause
Crédits
F. Froger / D6 / FS
Charles Onana, journaliste d'investigation reconnu et politologue.
F. Froger / D6 / FS

Le politologue et journaliste d'investigation Charles Onana revient chez FranceSoir pour parler d'une partie méconnue de la vie de Joséphine Baker : son rôle dans la Résistance française. Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, celle qui va faire son entrée au Panthéon le 30 novembre prochain a profité de sa stature de star internationale pour soutirer des informations sur les bases stratégiques nazies et les plans d'attaque contre les Alliés. 

Au cours de notre entretien, le docteur en sciences politiques est revenu sur le parcours de l'artiste et sur son engagement auprès du général de Gaulle : "À l'époque, il était menacé de peine de mort par le régime de Vichy", il fallait un "courage exceptionnel" pour le soutenir. Alors que l'État-major de la Résistance se souvient de mauvaises expériences passées avec des artistes dont ils disent qu'ils se cassent comme du verre sous la pression, l'entourage de la chanteuse les rassure : "Joséphine a les reins d'acier, on peut lui faire confiance". Cachant les plans des bases ennemies dans son soutien-gorge lorsqu'elle passe la frontière et poussant l'ambassadeur italien dont elle est une des artistes préférées à "passer à table", Joséphine Baker aura tant de hauts-faits à son actif que ses supérieurs diront d'elle qu'elle a accompli plus qu'ils ne lui auraient jamais demandé.

Malgré cela, on lui refusera par deux fois la Légion d'honneur. À la fois en raison de son sexe et de sa couleur de peau. Elle partira alors aux États-Unis pour continuer à se battre. Après les nazis, elle s'attaque au racisme et aux lois anti-noires alors en vigueur de l'autre côté de l'Atlantique. Ses prises de position lui valent alors de solides inimitiés parmi l'élite américaine. Elle dira que c'est une fierté pour elle d'être interdite de séjour dans son propre pays si c'est pour défendre une cause juste.

Selon le politologue, il est important aujourd'hui, pour ceux qui se battent pour la défense des libertés de pouvoir s'approprier cette figure de la résistance, somme toute peu reconnue. Si Emmanuel Macron souhaite la voir au Panthéon tant mieux, dit Charles Onana.



Article publié le 16 novembre et remis à la une pour le jour d'entrée au Panthéon de Joséphine Baker

À LIRE AUSSI

Image
Charles Onana
Rwanda : la face cachée de la France - entretien avec Charles Onana
La France sait ce qu’il s’est passé la veille du génocide rwandais. Le docteur en science politique et journaliste d’enquête, Charles Onana, a relevé "le Défi de la vé...
01 juin 2021 - 19:06
Vidéos
Image
Michael Bond Pause
"Le Covid est le produit parfait, on assiste à la grande braderie du diable" Michael Bond
Les cheveux longs, le teint hâlé, et des grosses lunettes de soleil, il semble venir tout droit de l'Amérique des années 70. Il chante en anglais et milite activement ...
06 novembre 2021 - 15:03
Vidéos
Image
marche du réveil mont valérien
Marche du Réveil : un millier de personnes à l'arrivée au Mont Valérien
Martine n’a pas hésité à se lever aux aurores, ce dimanche 14 novembre, pour se rendre au grand rassemblement organisé à partir de 8 h 30 par "La Marche du Réveil", au...
15 novembre 2021 - 19:27
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don