"On nous ment encore sur les chiffres des soignants non-vaccinés" Olivier Soulier

"On nous ment encore sur les chiffres des soignants non-vaccinés" Olivier Soulier

Publié le 28/09/2021 à 09:45
Fs
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Les soignants protestant contre l’obligation vaccinale regrettent qu’aucun syndicat ne les défende. En réponse à cela, depuis début septembre, le syndicat Liberté santé se lève pour rendre visible et préparer les défenses juridiques possibles pour protéger tous les travailleurs menacés de perdre leur emploi touchant aux domaines du soin.

Olivier Soulier, médecin généraliste et membre de ce réseau, a accepté de témoigner sur leurs actions et leur vision de cette obligation actuelle.

« On a le sentiment d’être devant un rouleau compresseur, de ne plus être dans un État de droit puisqu’aucune loi n’est respectée, la dernière loi du Conseil constitutionnel ne respecte pas la Constitution française et ne respecte pas l’ensemble des lois européennes et mondiales qui interdisent d’imposer un traitement en cours d’expérimentation sans consentement éclairé. »

Le 15 septembre dernier, jour des premières suspensions de médecins, chirurgiens, pompiers, etc, le syndicat Liberté santé appelle à « la grève des professionnels de la santé du secteur privé », préparant des caisses de solidarité pour survivre pendant les suspensions et grèves. « On est à 10 à 15% de non-vaccinés parmi les soignants, les hôpitaux sont en grande difficulté. Ces soignants qu’on a applaudis, sont aujourd’hui mis en très, très grande difficulté car ce sont des gens qui ont la passion de soigner chevillée au corps, ce sont des gens qui aiment leur métier profondément, qui sont prêts à risquer leur vie pour sauver les autres. Mais là, on ne leur demande pas ça, on leur demande de prendre un risque inutile pour un vaccin dont le conseil scientifique reconnaît lui-même que son efficacité préventive pour les autres n’existe quasiment pas » explique le médecin généraliste de Lille.

Le syndicat met en place un réseau de juristes et d’avocats travaillant actuellement pour trouver les meilleures stratégies juridiques pour défendre les soignants. Appelant à adhérer à cette organisation et faire un don pour la caisse de solidarité, le groupe entend rassembler tous les personnels soignants, personnels administratifs, éducateurs spécialisés, pompiers, de métropole et des DOM-TOM qui souhaitent le rejoindre.

 

Note : Dans cet entretien, Olivier Soulier tente de rappeller que les chiffres de l'Agence nationale de sécurité du médicament ne sont plus disponibles depuis la "mi-juillet", cet entretien diffusé le 28 août avait été enregistré trois jours plus tôt. Le médecin ne savait pas encore que ces données seraient de nouveau disponibles.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Olivier Soulier et le syndicat Liberté Santé défendent les soignants non-vaccinés

Newsletter





Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir