SOS Médecins annonce un "arrêt total" d'activité de 24h à partir de lundi 8h

SOS Médecins annonce un "arrêt total" d'activité de 24h à partir de lundi 8h

Publié le 26/09/2021 à 16:21 - Mise à jour le 27/09/2021 à 13:14
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La fédération d'associations de médecins libéraux SOS Médecins a annoncé dimanche un "arrêt total" de l'activité pendant 24 heures à partir de lundi 8h pour "alerter les Français sur la disparition programmée de la visite à domicile".

"Les 63 associations SOS Médecins réalisent un arrêt total de leur activité" (visite à domicile, consultation, centre de régulation téléconsultation), à partir de 8 heures lundi et jusqu'à 8 heures mardi, a indiqué SOS Médecins dans un communiqué.

La fédération avait décidé début septembre d'appeler ses adhérents à une telle journée d'action afin d'obtenir une augmentation du tarif des visites à domicile, prévoyant d'en révéler la date au dernier moment pour éviter que "le mouvement soit tué dans l'oeuf" par des réquisitions précoces.

"Depuis plus de 15 ans, les moyens alloués à la visite à domicile sont insuffisants au regard des besoins des Français et du vieillissement de la population", estime SOS Médecins dans son communiqué, notant à titre d'exemple que "l'indemnité de déplacement de 10 euros pour les visites de jour n'a pas évolué depuis 15 ans".

"La conséquence principale de cette dévalorisation de la visite est un désengagement croissant des médecins généralistes de cette pratique", déplore la fédération, pour qui "la visite à domicile est en danger".

L'organisation est très remontée contre le dernier accord signé fin juillet par les syndicats de médecins libéraux et l'Assurance maladie, qui étend la "visite longue" (70 euros) mais seulement au profit des médecins traitants qui se déplacent chez leurs propres patients.

Créé en 1966, SOS Médecins regroupe 1.300 médecins généralistes, qui effectuent environ 3 millions de visites à domicile chaque année.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La fédération d'associations de médecins libéraux SOS Médecins annoncé un "arrêt total" de l'activité pendant 24 heures pour "alerter les Français sur la disparition programmée de

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-