Bagarre à Orly: Kaaris a finalement fait appel, pas Booba (vidéo)

Bagarre à Orly: Kaaris a finalement fait appel, pas Booba (vidéo)

Publié le 24/10/2018 à 20:25 - Mise à jour à 20:34
© GUILLAUME BAPTISTE, DOMINIQUE FAGET / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L'avocat du rappeur Kaaris a confirmé ce mercredi que l'artiste avait fait appel de sa condamnation à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende suite à sa bagarre avec Booba (et des proches des deux camps) à l'aéroport d'Orly le 1er août.

Il a évité la prison ferme mais a décidé malgré tout de ne pas en rester là. Le rappeur Kaaris qui avait été condamné le 9 octobre dernier à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende pour sa bagarre à Orly avec Booba (qui avait écopé de la même peine), a décidé de faire appel. Il ne serait "pas satisfait" du verdict en première instance sans plus de détails.

C'est sa défense, menée par l'avocat David Olivier Kaminski, qui a confirmé l'information ce mercredi 24. Jugé en première instance par le tribunal correctionnel de Créteil dans le Val-de-Marne, il comparaîtra donc devant le tribunal correctionnel de Paris. Il sera seul sur le banc des accusés, Booba n'ayant, lui, pas souhaité faire appel rendant sa condamnation définitive.

Voir aussi: Bagarre à Orly: les rappeurs Booba et Kaaris condamnés à 18 mois de prison avec sursis 

Le 1er août dernier, les rappeurs Booba et Kaaris se sont livré à une bataille rangée dans l'aéroport d'Orly avec des proches entraînant des dégâts considérables (évalués à 50.000 euros) et des retards en pagaille. Les deux artistes qui ne faisaient pas mystère jusque-là de leur inimité ont été placés en détention provisoire pendant 20 jours avant d'être remis en liberté en attente de leurs procès contre une caution de 30.000 euros et l'interdiction de quitter le territoire (Booba habite à Miami).

(Voir ci-dessous les images de la bagarre entre Booba, Kaaris et leurs proches à Orly)

A la barre, les deux hommes avaient plutôt fait "profil bas" tout en se rejetant mutuellement la faute et assurant n'avoir fait que se défendre.

La rencontre physique entre les deux hommes avaient été fortuite, les deux artistes devant s'envoler pour Barcelone, dans le même vol, lorsque la bagarre a débuté.

Lire aussi:

Booba cherche encore Kaaris sur Instagram (photo)

Le rappeur Kaaris s'excuse au procès de la rixe avec Booba à Orly

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Kaaris (à droite) a fait appel de sa condamnation.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-