Toujours en détention, Booba a envoyé une lettre au rappeur Médine

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Toujours en détention, Booba a envoyé une lettre au rappeur Médine

Publié le 20/08/2018 à 17:09 - Mise à jour à 17:16
© Sebastien Bozon / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

En prison depuis le 3 août, suite à la violente altercation qu'il a eue avec Kaaris à Orly, Booba a le droit de communiquer avec l'extérieur. Il a ainsi écrit une lettre au rappeur Médine, la signant évidemment de son vrai nom Elie Yaffa.

Booba attend son procès, qui aura lieu le 6 septembre. Le rappeur, incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis depuis le 3 août, suite à sa violente altercation avec Kaaris (qui est lui détenu à Fresnes) à l'aéroport d'Orly, a pu envoyer des lettres à ses proches, dont une à son ami Médine (qui a signé quelques titres sur le même label de musique que lui).

Rien n'a filtré sur le contenu de cette correspondance, mais Médine a mis une photo de l'enveloppe sur son compte Instagram, et on peut voir que le courrier est bel et bien signé d'Elie Yaffa, le vrai nom de Booba.

En légende, l'interprète de la chanson Don't laïk (qui a tant fait polémique puisque sortie juste avant l'attentat terroriste contre Charlie Hebdo, et évoquant des violences contre les "laïcards") a fait une référence au titre La lettre du groupe Lunatic, que Booba formait avec Ali à la fin des années 90.

Lire aussi: "Ça date de très longtemps" - quand Booba et Kaaris racontent leur rivalité aux enquêteurs

Il a ainsi écrit: "18 août 2018 dans cette putain d'maison d'arrêt". C'est exactement comme cela, exception faite de l'année, que commence le couplet de Booba dans ce morceau de rap: "18 août 98 dans cette putain d'maison d'arrêt. Ils me disent que je sors bientôt, à ce qui paraît".

 

"18 août 2018 dans cette putain d'maison d'arrêt"

Une publication partagée par Médine (@medine_officiel) le

Pour ce qui est de la réelle sortie de prison de Booba, c'est la justice qui devra donc trancher le 6 septembre. Mais, comme Kaaris, il a été placé en détention provisoire pour violences aggravées, et risquent jusqu'à sept ans de prison et 100.000 euros d'amende, si le juge n'est pas clément.

Et aussi:

Rixe à Orly: Booba et Kaaris restent en prison

En détention provisoire, Booba peut compter sur le soutien de Benzema (photo)

Bagarre à Orly: Booba fait appel de sa détention provisoire

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Booba, toujours en prison à cause de sa rixe avec Kaaris à Orly, a écrit une lettre au rappeur Médine.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-