Charles Aznavour fête ses 91 ans ce vendredi 22 mai (VIDEO)

Charles Aznavour fête ses 91 ans ce vendredi 22 mai (VIDEO)

Publié le 22/05/2015 à 00:53 - Mise à jour à 00:58
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): JmC
-A +A

Hier encore, il avait 20 ans. Charles Aznavour boit, jusqu'à l'ivresse, son éternelle jeunesse, et fête ses 91 printemps ce vendredi 22 mai.

Il est infatigable. Charles Aznavour fête ses 91 ans ce vendredi 22 mai et se porte comme un jeune homme.

Le chanteur aux 800 chansons et aux 180 millions d'albums vendus, né le 22 mai 1924 dans le 5e arrondissement de Paris sous le nom de Chahnour Vaghinag Aznavourian, était encore en concert à Madrid le 7 mai dernier, trois jour après le lancement de son 46e album intitulé Encores.

Récemment il a annoncé son retour sur scène à Paris à l'automne, après quatre ans d'absence en France, pour six représentations exceptionnelles au Palais des Sports du 15 au 27 septembre.

En novembre dernier, des chanteurs de la nouvelle génération (Kendji, Indila, Oxmo Pucino, Passi, Camelia Jordana, etc.) lui avaient rendu hommage dans un album de reprises de ses chansons en duo, Sa jeunesse, du nom d'une de ses chansons préférées reprise par Matt Houston, The Shady Brothers, Vitaa, Élisa Tovati, Soprano, Black M, Amel Bent. "Il faut boire, jusqu'à l'ivresse, sa jeunesse", dit-il dans cette chanson qu'il écrivit en 1956.

En 1964, l'année de ses 40 ans, Aznavour écrivait Hier encore, titre plus désabusé dans lequel chantait "Hier encore j’avais vingt ans/ Mais j’ai perdu mon temps/ A faire des folies/ Qui ne me laissent au fond/ Rien de vraiment précis/ Que quelques rides au front/ Et la peur de l’ennui" (vidéo originale à voir ici).

Cette similude du thème des deux chansons l'avait amené, quelques années plus tard, lors de son passage à l'Olympia en 1968, à enchaîner les deux, pour comparer les textes "d'un auteur d'un certain âge et d'un auteur d'un âge certain", avait-il plaisanté.

(Voir ci-dessous la vidéo de Charles Aznavour enchaînant Sa jeunesse et Hier encore, à l'Olympia en 1968):

 

Auteur(s): JmC

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Charles Aznavour en 1964.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-