Concours Miss France: "la ringardise la plus vive" pour Osez le féminisme

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Concours Miss France: "la ringardise la plus vive" pour Osez le féminisme

Publié le 12/12/2016 à 17:11
©Miss France/ Twitter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

"Une concurrence ultra violente entre femmes", c'est par ses mots que le collectif Osez le féminisme décrit le concours Miss France. "Il est très curieux qu'en 2016, on éprouve encore le besoin de mettre en concurrence des femmes non pas sur des critères intellectuels ou de mérites, mais sur des critères purement physiques", a déclaré à l'AFP Claire Serre-Combe.

Pour l'association Osez le féminisme, le concours Miss France dont la prochaine édition se déroulera samedi 17 en direct sur TF1, représente "la ringardise la plus vive, basée sur une concurrence ultra violente entre femmes".

"Il est très curieux qu'en 2016, on éprouve encore le besoin de mettre en concurrence des femmes non pas sur des critères intellectuels ou de mérites, mais sur des critères purement physiques", a déclaré à l'AFP Claire Serre-Combe, porte-parole de l'association féministe.

"Le plus problématique est que le concours Miss France, ultra médiatisé, impose des stéréotypes physiques irréels, sans compter le culte de la pureté avec des concurrentes sans petits amis. Cette mise en concurrence à une heure de grande écoute, entraîne beaucoup de souffrance pour d'autres femmes qui ne font pas 1,75m pour 50 kilos", estime Mme Serre-Combe.

L'association féministe n'appelle pas au boycott du concours, mais considère que "la vie est suffisamment courte pour ne pas regarder l'élection Miss France". Osez le féminisme invite toutefois TF1, la chaîne qui diffuse le concours, "à programmer un concours basé sur des femmes remarquables qui agissent contre la pauvreté et l'exclusion".

Samedi, sur RTL, l'actrice et humoriste Michèle Laroque a également dénoncé le concours de beauté: "Je n'aime pas qu'on présente les filles uniquement par leur physique. Je préfère le talent". Samedi soir, trente miss régionales, de 18 à 24 ans, sont en lice pour le titre Miss France 2017. L'an dernier, l'élection a été suivie par 8,1 millions de téléspectateurs, parmi les meilleures audiences TV.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Une concurrence ultra violente entre femmes", c'est par ses mots que le collectif Osez le féminisme décrit le concours Miss France.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-