Canal + censure des scènes d’un documentaire pour protéger Pierre Ménès

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Canal + censure des scènes d’un documentaire pour protéger Pierre Ménès

Publié le 23/03/2021 à 09:00 - Mise à jour à 09:02
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

« Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », le documentaire édifiant de Marie Portolano et Guillaume Priou a été diffusé le 21 mars sur Canal +. Petit couac, la chaine cryptée aurait censuré des passages concernant le chroniqueur de football Pierre Ménès, accusé de violences sexuelles, a révélé le site web Les Jours. Ce documentaire donne la parole aux femmes qui racontent leur quotidien dans le milieu du journalisme sportif, un tantinet misogyne : insultes sur les réseaux sociaux et harcèlement au cœur des rédactions et au bord des terrains…

Canal + aurait supprimé des scènes mettant en cause Pierre Ménès. Hors antenne, mais sur le plateau de Canal Football Club, en août 2016, il aurait soulevé la jupe de Marie Portolano puis lui aurait touché les fesses. Dans le documentaire initial, la réalisatrice se confronte à lui : dans un premier temps, il aurait nié avant d’avouer à Marie Portolano qu’il ne comprenait pas pourquoi elle se sentait si humiliée, jouant la carte de l’humour pour expliquer son geste. Canal + a choisi tout simplement d’occulter cette confrontation. La chaine en a fait de même pour la scène où Pierre Ménès embrassait de force sa collègue Isabelle Moreau en 2011. En fait, Canal + a tout bonnement supprimé les passages mettant en cause d’autres de ses journalistes masculins. Le principal intéressé a réagi auprès du site Les Jours : « moi, si ma direction n’a rien à dire, je n’ai rien à dire non plus. Surtout si c’est pour m’accuser de conneries et de merde ».

La twittosphère n’a pas tardé à réagir en demandant l’éviction de Pierre Ménès de Canal + : #PierreMenesOut est devenu viral en l’espace d’une journée. Selon le journal 20 minutes, l’expression a été décomptée dans 54.000 tweets, hier à 21h50.

Pierre Ménès a exprimé dans la soirée de lundi ses « profonds regrets » pour ses comportements envers Marie Portolano et Isabelle Moreau, alors qu’il était reçu par Cyril Hanouna, sur le plateau de Touche pas à mon poste

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pierre Ménès

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-