Le festival des Vieilles Charrues a attiré plus de 250.000 spectateurs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Le festival des Vieilles Charrues a attiré plus de 250.000 spectateurs

Publié le 20/07/2015 à 09:21 - Mise à jour à 09:26
©Alain Robert/Apercu/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): PP
-A +A

Le festival des Vieilles Charrues, qui vient de se clôturer dimanche 19, a attiré cette année plus de 250.000 spectateurs pour sa 24e édition.

Le succès des Vieilles Charrues ne se dément pas. Pour sa 24e édition, le festival breton réputé comme l'un des incontournables pour les amateurs de rock a ainsi attiré plus de 250.000 spectateurs à Carhaix (Finistère), entre jeudi 16 et dimanche 19. "On est ravi, on est même un peu abasourdi", ont confié les organisateurs en conférence de presse.

L'année 2015 aura ainsi été "merveilleuse", selon le président du festival des Vieilles Charrues, Jean-Luc Martin. Les organisateurs étaient visiblement heureux d'avoir enregistré les ventes de plus de 200.000 billets au public, soit bien au-delà du seuil nécessaire pour que l'événement atteigne son équilibre financier (180.000 places). Un chiffre auquel il faut ajouter les entrées payantes VIP ou encore les bénévoles pour atteindre donc la fréquentation totale d'un quart de million de spectateurs. Un "tour de force" pour un festival organisé dans une petite commune de 8.000 habitants un peu perdue dans la campagne bretonne.

Mais un exploit renouvelé chaque année depuis un quart de siècle. Il faut dire que les organisateurs se sont faits une spécialité de concocter aux festivaliers des programmations mêlant stars (cette année Muse, Calogero, Joan Baez, Lionel Richie ou encore London Grammar) et jeunes talents prometteurs (les rappeurs Big Flo et Oli, la future grande de l'électro-pop expérimentale Aurora…).

L'an prochain, les Vieilles Charrues se dérouleront du 14 au 17 juillet. Pour célébrer en beauté le 25e anniversaire du festival, les organisateurs espèrent attirer les Rolling Stones, ACDC, Coldplay, Daft Punk ou Paul McCartney. Affaire à suivre, donc.

 

Auteur(s): PP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette année, les festivaliers ont pu se déhancher au rythme de Muse, Calogero ou encore London Grammar.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-