Régulièrement insulté, Christophe Willem ferme son compte Twitter

Régulièrement insulté, Christophe Willem ferme son compte Twitter

Publié le 19/01/2016 à 18:37 - Mise à jour à 18:47
© Valery Hache / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lassé d'être quotidiennement insulté sur Twitter, le chanteur Christophe Willem a décidé de clôturer son compte sur le réseau social. Afin de ne pas prendre ses fans aux dépourvu, l'artiste a publié un message d'explication sur sa page Facebook.

"J’ai décidé de fermer mon compte Twitter". Excédé par le flot d'insultes qui arrivait régulièrement sur son compte Twitter, le chanteur Christophe Willem a décidé de le fermer. Pour ne pas prendre ses fans au dépourvu, l'artiste a publié un message expliquant sa décision sur Facebook.

"L'avènement Twitter a fait apparaître le côté vil et malsain de certaines personnes jouissant de cette liberté de parole pour y répandre une haine permanente sous couvert d'un anonymat nouveau, celui de la lâcheté", écrit-il. "Je suis chanceux de ne pas être la cible d'attaque en tout genre car je suis malgré tout assez épargné mais vous qui me suivez depuis le début de cette aventure vous savez à quel point je suis resté tantôt impassible, tantôt réactif à toutes formes de harcèlements. Seulement,  je reste humain et la répétition de ce flot permanent de haine pollue non seulement mon fil d'actualité mais aussi mon équilibre personnel, celui que je m'efforce de préserver depuis des années".

Car, contrairement à de nombreuses stars, Christophe Willem ne dispose pas d'employés chargés de dialoguer à sa place avec les internautes. "J'ai refusé de faire gérer mes réseaux sociaux (malgré ce que je peux lire!) par une équipe de community manager car ça va à l'encontre de ce que je recherche avec vous... Un espace de liberté mais aussi de RESPECT.  Or, force est de constater que Twitter ne protège pas suffisamment ses utilisateurs contre les actes répétés de calomnies, de harcèlements et autres atteintes à l'intégrité des personnes présentes. Ca n'est pas ma conception de la liberté!",  explique-t-il.

"Je refuse toute forme de chantage, toute forme d'autorité non légitime visant à me dicter ma conduite. Je crois que l'instantané de tout a fait perdre la raison de certain, a rendu les relations éphémères et tué toute forme de réflexion profonde", poursuit-il.

"J’ai tant de choses à vous dire, tant de choses à partager avec vous que je ne veux pas me résigner à voir notre relation réduire en intensité a cause d’un réseau qui n’offre pas le confort nécessaire à la tranquillité que je recherche", continue-t-il. Et de conclure: "c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de fermer mon compte Twitter à compter de ce soir à 0h00 et vous donne RDV ici sur ma page Facebook Willemofficiel et pour mon plus grand plaisir".

Ce message d'explications a convaincu ses fans dont la plupart ont tenu à le féliciter sur Facebook. "Sais-tu que tu es un sage, Christophe? Tes paroles sont d'une telle justesse qu'elles sont un baume pour mon petit coeur un peu triste", écrit un internaute, tandis qu'un autre le félicite pour son "courage". "Bravo Christophe (...), j'approuve votre décision. Nous serons là sur Facebook. Bises à vous aussi", écrit-il. "Vous avez raison de vous préserver de ces médisances. Sur Facebook vous avez le loisir de communiquer en bloquant ceux qui vous nuisent", "message très courageux de ta part et décision très sage. Je n'ai jamais accroché à Twitter, j'avais créé un compte pour te suivre et au final je ne me connectais jamais dessus. Bien heureuse d'apprendre que tout passera désormais ici", peut-on également lire.

Christophe Willem n'est pas le premier artiste à clôturer son compte Twitter en raison de commentaires insultants. En novembre 2014, le musicien Benjamin Biolay avait été le premier à dénoncer ce phénomène.  "Bon, c'est décidé je ne gère plus moi-même mon Twitter. C'était une expérience. Je suis vraiment désolé mais... Ne perdez plus votre temps en insultes: je ne les lirai pas. Bonne nuit", avait-il conclu. Le 13 janvier dernier, Michel Polnareff était allé plus loin en fermant également son compte Facebook en raison "d'insultes incessantes"

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Contrairement à de nombreux artistes, Christophe Willem n'a pas d'employés qui discutent à sa place avec ses fans.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-