Angelot, un cocktail pour éviter les violences sexuelles en boîte

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Angelot, un cocktail pour éviter les violences sexuelles en boîte

Publié le 10/10/2018 à 15:13 - Mise à jour à 15:30
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans plusieurs pays, commander un Angelot ou des cocktails au nom proche est devenu un moyen de lutter contre les violences sexuelles. Il s'agit d'un signal pour alerter la direction d'un bar et qui pourrait arriver en France.

C'est un cocktail dont l'objectif est de sauver des vies. Au Québec, il s'appelle l'Angelot, au Royaume-Uni c'est Angela, aux Etats-Unis on parle d'Angel shots. Sa recette est simple puisque c'est une fausse boisson qui doit permettre aux personnes craignant pour leur sécurité dans les bars ou les boîtes de nuit d'alerter discrètement le personnel.

Le principe est le suivant: les établissements affichent leur participation à l'opération sur leurs portes et dans les toilettes. Si une femme craint pour sa sécurité, elle peut se rendre au bar et commander un Angelot afin de demander de l'aide sans se faire remarquer par son harceleur. Les bars qui participent à l'opération s'engagent à "venir en aide du mieux qu’ils le peuvent en suivant la formation développée par les partenaires", explique le site dédié à la version québécoise de l'opération.

Voir: Adoption par le Parlement du projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes

Il est également possible de décliner le signal selon la gravité de la situation. Ainsi, commander un Angelot "sans glace" permet d'être accompagnée en lieu sûr. "Avec glace" signifie que l'on souhaite également que le personnel appelle un taxi, et enfin "avec de la lime" qu'il faut appeler la police ou que la victime pense avoir été droguée.

En France, il n'existe pour l'instant pas d'initiative du même ordre. Mais l'idée pourrait faire son chemin avec l'importance croissante prise par la question du harcèlement et des violences faites aux femmes. Selon un sondage datant de février dernier, plus d'une femme sur dix (soit 12%) déclare avoir déjà été victime d'un ou plusieurs viols. Et 43% des femmes interrogées assurent aussi avoir déjà subi une caresse ou autre attouchement sexuel non désiré.

Lire aussi:

En dix ans, chute spectaculaire de 40% du nombre de condamnations pour viol

12% des femmes ont déjà été victimes d'un viol (sondage)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'Angelot est au Québec un signal pour demander de l'aide face à un risque d'agression.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-