Les rues interdites aux "gilets jaunes" le 24 novembre à Paris

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Les rues interdites aux "gilets jaunes" le 24 novembre à Paris

Publié le 23/11/2018 à 19:39 - Mise à jour à 19:41
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

En prévision de la manifestation des "gilets jaunes" à Paris samedi 24 novembre, la préfecture a interdit tout rassemblement dans un large secteur. L'objectif étant d'assurer la sécurité, et de prévenir tout rassemblement aux abords de lieux symboliques comme l'Elysée.

Plusieurs dizaines de milliers de "gilets jaunes" sont attendues à Paris samedi 24 novembre. La préfecture a fini par autoriser un rassemblement sur le Champs de Mars, mais face à un mouvement protéiforme sans leader officiel, elle craint que des groupes tentent de se réunir sur la Place de la Concorde, mais également de s'approcher de lieux emblématiques et sensibles, tels que le Palais de l'Elysée, l'Hôtel Matignon ou le siège de l'Assemblée nationale.

Le préfet de Paris a prévenu ce vendredi 23 que "la loi sera appliquée" et que les personnes qui tenteraient de manifester dans des lieux non-autorisés pourraient être interpellées, et que les forces de police ont mis en place une stratégie visant à intervenir rapidement en cas de début de rassemblement.

Voir: Gilets jaunes à Paris: quels sites vont investir les manifestants?

Jeudi 22, un arrêté préfectoral a ainsi dévoilé une liste de rues dans lesquelles "les cortèges, défilés et rassemblements liés au mouvement dit des «gilets jaunes» ne pourront se tenir à Paris le samedi 24 novembre".

Il s'agi d'un périmètre comprenant l'avenue de Marigny, la place Beauvau et la rue du Faubourg Saint-Honoré. Dans le détail, il sera délimité par les voies suivantes qui y sont incluses:

> Avenue Matignon , Rue de Penthièvre( dans sa partie comprise entre l'avenue Matignon et la rue Roquépine).

 > Rue Roquépine , Rue d'Anjou (à partir du boulevard Malesherbes, en direction de la rue du Faubourg Saint-Honoré).

 > Rue de la ville l'Evêque ( à partir du boulevard Malesherbes, en direction de la rue d'Anjou), Rue Boissy d'Anglas, Rue Royale, Place de la Concorde (dans sa totalité), Cours la Reine (dans sa partie comprise entre la place de la Concorde et l'avenue Winston Churchill).

 > Avenue Winston Churchill , Avenue du Général Eisenhower, Avenue Franklin Delano Roosevelt (dans sa partie comprise entre l'avenue du Général Eisenhower et le rond-point des Champs-Elysées.

> Rond-point des Champs-Elysées, aux accès à l'avenue Franklin Delano Roosevelt, l'avenue des Champs-Elysées et l'avenue Matignon.

> Pont de la Concorde, Quai d'Orsay (dans sa partie comprise entre la rue Robert Esnault-Pelterie et le boulevard Saint-Germain).

> Rue Robert Esnault-Pelterie, Rue de l'Université (dans sa partie comprise entre la rue Robert Esnault-Pelterie et la place du Palais-Bourbon).

> Place du Palais-Bourbon, Place Edouard Herriot et enfin la Rue Aristide Briand.

Les rassemblement sont également interdits: Rue de Varenne ( dans sa partie comprise entre la rue Vaneau et la rue du Bac), Rue Vaneau (dans sa partie comprise entre la rue de Varenne et la rue de Babylone) Rue de Babylone, (dans sa partie comprise entre la rue Vaneau et la rue du Bac) et Rue du Bac, (dans sa partie comprise entre la rue Vaneau et la rue de Varenne).

La préfecture rappelle par ailleurs "le lourd bilan humain (2 décès et 552 blessés civils auxquels s'ajoutent 95 blessés parmi les forces de l'ordre) et les violences et dégradations perpétrées" depuis le début des blocages des "gilets jaunes". Ce qui a "conduit à l'interpellation de 582 individus et à 450 placements en garde-à-vue, ainsi qu'à des peines d'emprisonnement prononcées par les tribunaux".

Lire aussi:

Inflexibles, les "gilets jaunes" en route pour leur "acte 2" samedi

"Gilets jaunes" sur les réseaux sociaux, une semaine de vrai ou faux

"Gilets jaunes": cartographie d'une France en colère

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La préfecture a interdit les rassemblements de "gilets jaunes" dans de nombreuses rues de Paris le 24 novembre.

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-