Paris: quatre parcs bientôt garantis sans tabac

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Paris: quatre parcs bientôt garantis sans tabac

Publié le 03/07/2018 à 16:02 - Mise à jour à 16:05
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Inspirés par le dispositif "parc sans tabac" de Strasbourg, les Radicaux de gauche, centre et indépendants (RGCI) ont proposé au Conseil de Paris de faire de même dans la capitale. Les maires d'arrondissement vont devoir se porter candidats. Et quatre parcs seront choisis à titre d'expérimentation.

L'interdiction de la cigarette dans les parcs de Strasbourg va-t-elle se répandre dans le reste de la France? En tout cas, cette initiative a donné des idées à certains élus du Conseil de Paris, qui ont lancé une requête pour que soient expérimentées des "zones sans tabac" dans la capitale française.

Requête entendue. Le groupe des Radicaux de gauche, centre et indépendants (RGCI), qui en est à l'origine, a révélé ce mardi 3 sur Twitter, après la séance du jour au Conseil de Paris, que quatre parcs ou jardins allaient bientôt être sélectionnés et une expérimentation y sera menée (pas de date ni de durée précise avancée cependant).

Ce sont les maires des arrondissements qui doivent eux-mêmes soumettre une ou plusieurs candidatures. Une commission évaluera ensuite chaque dossier.

Voir aussi: Paris - 13 parcs et jardins ouverts en nocturne pendant tout l'été

Les quatre parcs choisis pourront ensuite, à titre d'expérimentation bien entendu, interdire la cigarette d'ici l'automne.

Le groupe RGCI se défend de vouloir "taper sur les fumeurs", avançant un objectif environnemental et de santé publique. Pour appuyer leur raisonnement, les élus RGCI mettent en avant l'interdiction de la cigarette déjà en vigueur à Paris dans les aires de jeux réservées aux enfants.

Tout manquement à cette règle est passible d'une amende de 38 euros, qui peut même grimper à 68 euros si le fumeur jette son mégot par terre.

Pour le cas de parcs, si cela venait à s'inscrire dans la loi, il devrait y avoir une phase "pédagogique" comme à Strasbourg: les fumeurs se verraient ainsi d'abord informé de l'interdiction, mais à partir d'un certain temps, l'infraction serait aussi sanctionnable.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La cigarette sera bientôt interdite dans quatre parcs parisiens à titre d'expérimentation.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-