[AUDIO] Debriefing Dr Zelenko, Dr Derwand et Pr Scholz : "la trithérapie fonctionne !"

[AUDIO] Debriefing Dr Zelenko, Dr Derwand et Pr Scholz : "la trithérapie fonctionne !"

Publié le 20/12/2020 à 06:48 - Mise à jour à 16:29
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org.

Nous recevons le docteur Roland Derwand, le professeur Martin Scholz et le docteur Vladimir Zelenko, auteurs d'une étude sur les patients ambulatoires infectés Covid-19, publiée dans le numéro de décembre de la revue International Journal of Antimicrobial Agents. Cette étude rétrospective stratifiée en fonction du niveau de risque des patients étudie l’impact d’un traitement précoce avec du zinc + une faible dose d'hydroxychloroquine et d'azithromycine. Une coopération internationale entre des docteurs basés en Allemagne avec une expérience de l’industrie et de la biotech et un docteur généraliste aux Etats-Unis. 

Pendant 40 minutes, ils ont répondu à nos questions sur leur coopération, les patients, leur étude, ainsi que le travail post-étude de dissémination de l’information dans de multiples pays pour ce traitement en phase précoce d’infection. Ils reviennent aussi sur l’influence de la coopération internationale et le protocole mis au point par le Pr Didier Raoult. Ils nous donnent aussi leur point de vue sur le vaccin.

Les points forts de leur étude :

•première étude ambulatoire COVID-19 basée sur la stratification des risques et le traitement antiviral précoce au début de la maladie.

•l'hydroxychloroquine à faible dose associée au zinc et à l'azithromycine était une approche thérapeutique efficace contre la COVID-19.

• taux d'hospitalisation considérablement réduit dans le groupe de traitement.

• réduction des taux de mortalité dans le groupe de traitement.

Abstract :

Le but de cette étude était de décrire les résultats des patients atteints de maladie à coronavirus (COVID-19) en ambulatoire après un traitement précoce avec du zinc, de l'hydroxychloroquine à faible dose et de l'azithromycine (trithérapie) en fonction de la stratification des risques. 

Il s'agissait d'une étude rétrospective dans le cadre de la médecine générale. 

Un total de 141 patients atteints de COVID-19 atteints d'une infection au coronavirus 2 (SRAS-CoV-2) du syndrome respiratoire aigu sévère confirmé en laboratoire en 2020 ont été inclus. Les principaux critères de jugement étaient la décision de traitement stratifiée en fonction du risque et les taux d'hospitalisation et de décès toutes causes confondues. Une médiane de 4 jours [intervalle interquartile (IQR) 3–6 jours; disponible pour n = 66/141 patients] après l'apparition des symptômes, 141 patients (âge médian 58 ans, IQR 40–67 ans; 73,0% d'hommes) ont reçu une prescription de trithérapie pendant 5 jours. Des données de référence publiques indépendantes de 377 patients confirmés COVID-19 dans la même communauté ont été utilisées comme témoins non traités. Sur 141 patients traités, 4 (2,8%) ont été hospitalisés, ce qui était significativement moins ( P <0,001) par rapport à 58 (15,4%) des 377 patients non traités [odds ratio (OR) = 0,16, intervalle de confiance à 95% (IC) 0,06 –0,5]. Un patient (0,7%) dans le groupe de traitement est décédé contre 13 patients (3,4%) dans le groupe non traité (OR = 0,2, IC à 95% 0,03–1,5; P = 0,12). Aucun effet secondaire cardiaque n'a été observé. 

Le traitement basé sur la stratification des risques des patients ambulatoires COVID-19 le plus tôt possible après l'apparition des symptômes par trithérapie, y compris l'association de zinc et d'hydroxychloroquine à faible dose, a été associé à un nombre significativement moins élevé d'hospitalisations.

Retrouvez leur debriefing :



Mise à jour : ajout du lien de l'étude initiale sur la supplémentation en Zinc.

Transcription complète à venir

 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dr. Zelenko, Dr. Derwand, Pr. Scholz

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir