Le "Monsieur Vaccin" du gouvernement ne sait pas si les thérapies géniques à ARN protègent vraiment, notamment les personnes âgées

Le "Monsieur Vaccin" du gouvernement ne sait pas si les thérapies géniques à ARN protègent vraiment, notamment les personnes âgées

Publié le 24/12/2020 à 12:18 - Mise à jour le 26/12/2020 à 15:39
FranceSoir
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Le Collectif citoyen, pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

Suite à l'annonce du début des vaccinations le 27 décembre à l'aide de la thérapie génique à ARNm de Pfizer, la plate-forme française Covireivac, coordonnée par l'INSERM, chargée de mener des essais cliniques de vaccins concurrents s'inquiète.

Dans une courte video intitulée "A quoi vont servir les essais de Covireivac alors que de vaccination va commencer ?" elle interroge le professeur Alain Fischer, immunologue et Monsieur Vaccin du gouvernement.

Alors que les données de Pfizer étaient connues à ce moment, on a là, grosse surprise, un discours de vérité qui tranche grandement avec le discours sans nuance de Monsieur Véran ministre de la Santé:

Le professeur Fischer ne sait pas actuellement si les "vaccins" à ARN qu'ils jugent "efficaces à court terme" protègent vraiment les personnes car il faudra plusieurs mois pour avoir des données sur les dosages d'anticorps notamment chez les personnes âgées.

C'est gentil de rassurer les promoteurs de la plate-forme Covireivac mais du coup, on dit quoi aux personnes qui vont recevoir une injection ? Qu'elles vont servir de cobayes humains ou de "rats" de laboratoire ?

Ecoutez le « Monsieur Vaccin » du gouvernement : 

Merci @VirusWar pour sa diligence citoyenne répétée.

Auteur(s): Le Collectif citoyen, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"M. Vaccin" ne sait pas vraiment...

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-

Je m'abonne à la Newsletter FranceSoir