Ecriture inclusive: Christophe Castaner trouve ça "couillon"

Ecriture inclusive: Christophe Castaner trouve ça "couillon"

Publié le 23/11/2017 à 12:41 - Mise à jour à 12:50
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Invité au micro de BFMTV ce jeudi matin, Christophe Castaner est revenu sur l'écriture inclusive, expliquant qu'il trouvait ça "un peu couillon". Le porte-parole du gouvernement et nouveau patron de la République en marche s'y est opposé.

Il n'a pas mâché ses mots. Invité au micro de BFMTV ce jeudi 23 au matin, le nouveau patron de la République en marche Christophe Castaner a donné son avis sur l'écriture inclusive, une orthographe qui a pour but de favoriser l'égalité entre les femmes et les hommes en rendant notamment visible la marque du féminin dans les mots.

"On a parfois des faux débats en France qui ne méritent pas qu'on y passe autant de temps. Moi j'y suis opposé et je ne l'ai jamais utilisée", a-t-il déclaré face à Jean-Jacques Bourdin précisant qu'il avait du mal à la lire. "Je trouve ça un peu couillon comme on dit chez moi", a-t-il ajouté. Une déclaration étonnante sachant que la profession de foi de sa liste, pour la direction du groupe LREM, était rédigée en écriture inclusive de bout en bout.

Au centre du débat depuis plusieurs semaines, l'écriture inclusive est donc loin de faire l'unanimité et le porte-parole du gouvernement n'est pas le seul à être en désaccord avec cette orthographe. Ainsi, dans une circulaire publiée au Journal officiel, le Premier ministre, Edouard Philippe, a interdit son utilisation dans les textes officiels, demandant à ses ministres d'en faire de même. Une intervention que Laurence Rossignol (l'ancienne ministre des Droits des femmes) n'a pas compris. Etonnée que ce débat "crispe" autant, elle a fait savoir qu'il n'aurait jamais dû s'en mêler: ce n'était "pas son rôle".

Voir plus loin: Ecriture inclusive: Microsoft propose un correcteur orthographique dans la dernière mise à jour de Word

De son côté, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, s'est lui aussi dit opposé à l’écriture inclusive expliquant qu'elle pourrait "abîmer notre langue". Pour lui, elle ne devrait pas s'appliquer dans les manuels scolaires, estimant qu'elle ajouterait "une complexité qui n'est pas nécessaire".

Pourtant, ce type d'écriture est recommandé depuis 2015 par le Haut conseil à l’égalité entre les femmes (HCE) et les hommes. Pour rappel, elle repose sur trois principes comme celui d'accorder en genre les noms de fonctions, grades, métiers et titres.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour Christophe Castaner, l'écriture inclusive est "un peu couillon".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-