François Hollande ne se représente pas, de la "lucidité" pour François Fillon

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 01 décembre 2016 - 21:41
Image
Fillon-Politique-LR
Crédits
©GuillaumeSouvant/AFP
"L'alternance et le redressement de la France doivent être, plus que jamais, bâtis sur des bases solides" a déclaré François Fillon.
©GuillaumeSouvant/AFP
Pour François Fillon, qui sera candidat de la droite, l'annonce de François Hollande, qui ne se représentera pas en 2017, est un aveu de "son échec patent".

Sa déclaration était très attendue, lui qui est depuis le dimanche 27 l’un des favoris pour remporter la présidentielle de 2017.

"Ce soir, le président de la République admet, avec lucidité, que son échec patent lui interdit d’aller plus loin", a réagi François Fillon dans un communiqué. Pour le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle, "l'alternance et le redressement de la France doivent être, plus que jamais, bâtis sur des bases solides".

Celui qui a très largement remporté, et presque contre toute attente, ne saura donc pas ce soir qui pourrait être le principal candidat de la gauche. Arnaud Montebourg semble le favori pour la primaire de la gauche, en attendant de voir la décision de Manuel Valls… pour qui la route n’a jamais semblé aussi ouverte.

"J'ai décidé de ne pas être candidat à l'élection présidentielle" a déclaré solenellement François Hollande à l'issue d'un discours où il est pourtant longuement revenu sur les points positifs de son bilan avec des "comptes publics assainis, une sécurité sociale à l'équilibre". Même sur l'emploi, François Hollande considère avoir réussi: "J'ai pris tous les risques (...) les résultats arrivent plus tard que je l'avais annoncé, j'en conviens". Le président exprimera malgré tout un regret, "avoir proposé la déchéance de nationalité".

"Dans les mois qui viennent, mon seul devoir sera de continuer à diriger le pays, celui que vous m'avez confié en 2012", a-t-il déclaré visiblement très ému.