Marisol Touraine: "le tiers payant doit être aussi simple que la carte vitale"

Auteur(s)
VL
Publié le 16 mars 2015 - 10:29
Image
Marisol Touraine, le 13 décembre.
Crédits
©Lilian Auffret/Sipa
"J'ai entendu les inquiétudes et les demandes de réécriture de certains articles", a déclaré Marisol Touraine.
©Lilian Auffret/Sipa
Au lendemain de la manifestation des médecins contre son projet de loi Santé, Marisol Touraine était ce lundi l'invité de RMC et BFM-TV. La ministre de la santé a souligné qu'elle était à l'écoute des médecins et que le tiers payant n'entraînera pas de lourdeurs administratives pour eux.

La manifestation des médecins dimanche 15.

"Les médecins et professionnels de santé expriment une inquiétude sur leur métier, surtout les futurs médecins".

"Ce qui m'intéresse, c'est un moyen de répondre aux attentes de santé de nos citoyens".

"Les Français sont attachés à leurs médecins mais ils veulent que ça bouge. La loi de santé c'est moderniser le système de santé avec les médecins et les professionnels de santé".

 

Les amendements possibles pour cette loi.

"J'entends dire: +elle (Marisol Touraine NDLR) ne bouge pas, elle n'évolue pas, n'entend pas+. J'ai entendu les inquiétudes et les demandes de réécriture de certains articles, pas tous. Les médecins partagent les objectifs de cette loi".

"Ils m'ont demandé des évolutions du texte sur des points précis. Des amendements seront déposés".

"Par exemple, la vaccination par les pharmaciens. Il n'y aura pas de généralisation mais nous allons l'expérimenter et discuter".

"Les médecins craignent une médecine étatisée pour l'organisation des soins sur le  territoire. Nous allons réécrire l'amendement pour qu'il soit plus clair, pour faire apparaître la place du médecin".

 

Le Tiers payant (le patient n'avance pas d'argent à la consultation, le médecin est remboursé par la Sécurité sociale et les mutuelles).

"J'ai entendu cette inquiétude d'un système complexe. (…) J'ai proposé qu'on inscrive des garanties de paiement de sept jours, et au bout de sept jours il y aura des indemnités de retard".

"La mise en œuvre de ce tiers payant se fera de manière progressive. On commence avec les personnes qui ont le plus de difficultés financières, au 1er juillet 2015. Ce n'est pas un tiers payant social, c'est une mesure pour les classes moyennes. A partir de 2017, ça deviendra un droit progressivement. Le système sera mis à disposition des médecins et sera obligatoire fin 2017".

 

La surcharge administrative dénoncée par les médecins.

"Un médecin ne verra pas la lourdeur administrative. Le tiers payant doit être aussi simple que la carte vitale. Un seul geste, et ce qui se passe derrière ne concerne pas le médecin".

"Pour que les Français aillent se faire soigner, nous mettons en place un système qui garantit le remboursement en moins de sept jours".

"Il n'est pas question que le médecin ait 400 interlocuteurs (le nombre de mutuelles en France NDLR) mais un seul: la machine dans laquelle on met la carte".

 

Un PV pour les automobilistes qui fument en présence d'un enfant de moins de 12 ans.

"Si la personne persiste, elle sera verbalisée. Mais je veux croire que le bon sens l'emportera".

 

Les rumeurs sur son départ du gouvernement.

"Je porte la loi et je la présenterai en commission à partir de mardi".

 

À LIRE AUSSI

Image
Les services d'urgences hospitaliers sont en grève.
Loi santé: des milliers de médecins dans la rue ce dimanche
Près de 20.000 médecins et représentants du monde médical sont attendus ce dimanche dans les rues de Paris pour dénoncer le projet de loi santé porté par Marisol Toura...
15 mars 2015 - 11:04
Société
Image
Des cartes vitale.
Grève des médecins: baisse modérée des transmissions par carte Vitale
La grève de la carte Vitale lancée par plusieurs syndicats de médecins généraliste le 5 janvier a eu en dix jours des effets réels mais modérés, selon l'Assurance mala...
16 janvier 2015 - 12:49
Société
Image
Un médecin ausculte un patient.
Médecins: des délais toujours plus longs
Une étude Ifop publiée ce mardi pointe l'allongement des délais pour obtenir un rendez-vous chez le médecin. Une attente qui exaspère les patients et les pousse parfo...
18 novembre 2014 - 18:13
Société