Serge Rader, interviewé de Hold-up, est décédé. Un "héros des temps modernes", selon Pierre Barnérias

Serge Rader, interviewé de Hold-up, est décédé. Un "héros des temps modernes", selon Pierre Barnérias

Publié le 31/05/2021 à 18:05 - Mise à jour le 01/06/2021 à 17:38
Capture d'écran YT
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Pharmacien et "lanceur d'alerte", Serge Rader a passé la dernière partie de sa carrière à éveiller les consciences au sujet de la santé, des médicaments et de l'industrie pharmaceutique. Il avait réussi à fédérer des milliers de pharmaciens afin d'évoquer les sérieuses dérives et problèmes liés à ces industries et ces laboratoires.

Lors de multiples vidéos, et dans plusieurs ouvrages, il critiquait le rôle des laboratoires, comme des médicaments.

Parmi eux, il a notamment participé à la rédaction de "Le racket des laboratoires", ainsi que de "Vaccins, oui ou non ?"

Considéré par les médias mainstream comme un « complotiste », il avait pris part avec d'autres, au documentaire Hold-up de Pierre Barnérias.

Il n'avait pas froid aux yeux et c'est en partie pour cela qu'il a été vilipendé pour ses propos et positions. Il y a quelques semaines, il était parti en Guadeloupe pour y assurer un court remplacement en officine. À ce moment-là, il avait donc un test PCR négatif. Puis, il aurait attrapé le covid-19 là-bas, et été hospitalisé à l’hôpital de Pointe-à-Pitre. Guéri du virus, il s'apprêtait à sortir des salles blanches quand une infection nosocomiale l’y aurait ramené. Seulement quelques jours plus tard, il y décède d'un accident cardio-vasculaire, à l'âge de 68 ans.

Un proche nous déclare : "les circonstances de son décès restent questionnables, car je vois mal Serge attraper le covid-19, ne pas se soigner à temps et ne pas avoir sur lui des comprimés adéquats." Même officiellement, la cause du décès n'est pas le covid-19. Pourtant, on trouve sur les réseaux sociaux des personnes qui s'emparent de ce funeste événement pour prôner la vaccination. Ces moments doivent être ceux du recueillement et de l'apaisement, et non pas de quelconques vindictes ou invectives...

Pierre Barnérias a eu souvent l'occasion de discuter avec lui, et le décrit comme "un chercheur de vérité n’aimant pas les injustices, traquant les médicaments tueurs." Il rajoute : "quand on voit les casiers judiciaires des sociétés pharmaceutiques qui nous fourguent des produits, on ne peut que se poser des questions." Enfin, "c'est un héros des temps modernes".

Son entretien avec Pierre Barnérias pour Hold-Up :

Son corps sera rapatrié aujourd’hui.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Serge Rader

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-