S'il est élu président en 2017, Bruno Le Maire proposera un référendum sur l'UE

S'il est élu président en 2017, Bruno Le Maire proposera un référendum sur l'UE

Publié le 09/05/2016 à 17:00
©Matthieu Alexandre/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Candidat les Républicains à la primaire de droite pour l’élection présidentielle, Bruno Le Maire a annoncé vouloir faire un référendum sur l'Union européenne s'il était élu président de la République en 2017. Le député de l’Eure prône "un renouveau européen" qui reposera sur "un nouvel élan franco-allemand.

Bruno Le Maire, candidat à la primaire de la droite, ferait un référendum sur l'Union européenne s'il était élu président de la République en 2017. "Si je suis élu président de la République en 2017, un référendum sera organisé dans le courant du quinquennat sur les modifications des traités nécessaires à de nouvelles orientations européennes", explique-t-il, selon le texte transmis à l'AFP d'un discours qu'il doit prononcer ce lundi 9 après-midi à la Hertie School of Governance à Berlin.

L'idée est de "refermer la blessure du non au référendum de 2005", souligne-t-il depuis la capitale allemande où il est arrivé dimanche et s'est entretenu avec le ministre des Finances Wolfgang Schäuble. Bruno Le Maire propose que les six Etats fondateurs "apportent leur propre réponse et présentent leurs propositions, dans un an, devant les 28".

Il prône "un renouveau européen" qui reposera sur "un nouvel élan franco-allemand", explique-t-il, revendiquant "avec force (son) choix franco-allemand". "Vous, Allemands, vous doutez de la parole de la France. Ne doutez plus. Croyez dans la France et dans la détermination de mes compatriotes à tirer un trait sur 30 années de gaspillages et de renoncement", lance-t-il.

Il dénonce "la cacophonie européenne" et "l'impuissance à contrôler nos frontières, impuissance à prévenir les menaces, impuissance à négocier avec la Turquie un accord équilibré sur la question des réfugiés, impuissance à contenir les ambitions de la Russie et à stabiliser notre relation avec elle".

L'ancien secrétaire d'Etat aux Affaires européennes a effectué ce déplacement notamment en compagnie de Michel Barnier, ex-commissaire européen, qui lui a apporté son soutien en vue de la primaire de l'automne 2016.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Si je suis élu président de la République en 2017, un référendum sera organisé dans le courant du quinquennat sur les modifications des traités nécessaires à de nouvelles orientations européennes", a-t-il déclaré.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-