Syrie: 56% des Français favorables à une intervention militaire au sol contre Daech

Syrie: 56% des Français favorables à une intervention militaire au sol contre Daech

Publié le 13/09/2015 à 11:50 - Mise à jour à 12:05
©Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Cinquante-six pour cent de Français seraient favorables à une participation de la France à une éventuelle intervention militaire terrestre internationale en Syrie, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche (JDD).

Lundi dernier, lors de sa conférence de presse, François Hollande a évoqué de possibles frappes aérienne en Syrie contre les groupes djihadistes mais avait totalement exclu une option de déploiement au sol de forces françaises. Le chef de l'Etat estime que ce serait "inconséquent et irréaliste". Interrogé sur ce sujet vendredi 11, Laurent Fabius avait également été clair sur la question: "la réponse est non", avait-il déclaré.

Dans un sondage paru ce dimanche dans le JDD, 56% des Français se sont toutefois dit favorables à  ce que la France participe, au sein d'une coalition internationale, à une intervention militaire terrestre en Syrie contre Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique). A l'inverse, 43% y sont formellement opposés.

L'adhésion à cette éventuelle intervention est plus forte chez les sympathisants du parti Les Républicains (LR) : 64%, contre 59% des sympathisants du Parti socialiste, et 56% pour ceux du Front national. En outre, 58% des sondés estiment d'ailleurs que l'État Islamique "peut être vaincu militairement" (contre 40% de "non" et 2% ne se prononçant pas).

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a réagi à la publication de ce sondage sur Europe 1 et i>Télé en milieu de matinée ce dimanche, se satisfaisant que "56% des Français (soient) favorables à la guerre contre le terrorisme, ça tombe bien, c'est ce que nous faisons". Toutefois, il a balayé d'un revers de la main une possible intervention terrestre: "nous ne sommes pas favorables à (l'envoi) de troupes au sol. C'est une opération hautement dangereuse qui poserait des problèmes politiques et qui n'aurait pas l'efficacité que nous souhaitons atteindre". Et d'ajouter au sujet d'une reprise des relations entre la France et le régime de Damas "nous avons une position à l'égard du régime de Bachar al-Assad, elle n'a pas vocation à changer".

 

>Cette enquête a été réalisée par téléphone du 11 au 12 septembre auprès de 1.005 personnes, âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas pour le JDD.

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une majorité de français se déclare favorable à une participation de la France à une offensive terrestre contre l’Etat islamique sur le sol syrien.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-