Yann Drouet : le nouveau protagoniste mouillé par Benalla

Yann Drouet : le nouveau protagoniste mouillé par Benalla

Publié le 24/07/2018 à 15:38 - Mise à jour à 18:32
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Presque une semaine après la révélation de l'affaire Benalla, la chaîne exacte des responsabilités est encore incertaine, les interlocuteurs se renvoyant la balle. Le chargé de mission d'Emmanuel Macron a expliqué pour sa défense avoir eu l'autorisation d'un membre du cabinet du préfet de police de Paris.

La chaîne de responsabilité ayant mené au scandale de l'affaire Benalla est encore floue mais commence à s'éclaircir. Lors de son audition devant la commission des lois lundi 23 au soir, Alain Gibelin, le directeur de la DOPC a assuré qu'aucune invitation formelle n'a été adressée au collaborateur, proche d'Emmanuel Macron. Plus tôt, c'est le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, qui avait expliqué que la venue du chargé de mission de l'Elysée avait été arrangée par Laurent Simonin, le chef d'état-major adjoint de la DOPC, sans que la hiérarchie ne soit, au sommet, mise clairement au courant.

Alexandre Benalla, lui, a livré un nouveau nom aux enquêteurs. Selon Le Parisien, il a montré un SMS émanant de Yann Drouet qui était à l'époque chef du cabinet du préfet de police. L'homme était, dans le cadre de ses fonctions, chargé d'organiser les déplacements d'Emmanuel Macron à Paris ou en proche banlieue, des missions lors desquelles il était en contact rapproché avec Alexandre Benalla. Ce dernier a donc bien eu au moins deux contacts dans la police qui ont facilité sa venue.

Voir aussi - Affaire Benalla: Macron reste discret 

Autre élément, Yann Drouet est bien le fonctionnaire qui a permis à Alexandre Benalla d'obtenir un port d'arme (pour un pistolet Glock et 2.000 cartouches par an). Michel Delpuech avait bien confirmé lundi 23 que celui qui a frappé un manifestant le 1er mai avait obtenu le précieux sésame via ses services, "(s)on directeur de cabinet", mais sans citer le nom du collaborateur. Et pour cause, Yann Drouet a désormais quitté la préfecture de police et occupe depuis deux semaines le poste de secrétaire général du Centre national du contre-terrorisme (CNCT), créé par Emmanuel Macron.

Lire aussi: 

Affaire Benalla: motion de censure en vue, la crise rebondit au parlement

La popularité de Macron au plus bas après l'affaire Benalla

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alexnadre Benalla a livré le nom d'un haut fonctionnaire de la préfecture de police.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-