Barack Obama réaffirme sa volonté de "détruire" Daech

Barack Obama réaffirme sa volonté de "détruire" Daech

Publié le 07/12/2015 à 08:34 - Mise à jour à 08:52
©Saul Loeb/Pool/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

"Nous détruirons l'EI et toute autre organisation qui chercherait à nous nuire", a lancé dimanche le président des Etats-Unis lors d'une allocution solennelle depuis le Bureau ovale. Barack Obama a également appelé ses compatriotes à ne pas stigmatiser les musulmans.

La menace terroriste est entrée dans une "nouvelle phase" après la fusillade de San Bernardino, en Californie, a déclaré dimanche 6 Barack Obama, qui a réaffirmé sa détermination à anéantir les djihadistes de l'Etat islamique.

Dans une allocution très solennelle, prononcée depuis le Bureau ovale de la Maison-Blanche, le président américain s'est efforcé de rassurer ses concitoyens, sans toutefois proposer de modification de la stratégie mise en œuvre contre les extrémistes, qui suscite des critiques de plus en plus vives jusque chez les ténors du Parti démocrate. Barack Obama a promis de "traquer les terroristes" où qu'ils soient. "La menace du terrorisme est réelle, mais nous la vaincrons. Nous détruirons l'EI et toute autre organisation qui chercherait à nous nuire", a-t-il précisé.

Selon lui, rien ne prouve que les tireurs de San Bernardino aient agi sur ordre d'un mouvement étranger ou qu'ils appartiennent à une cellule locale plus importante. De son côté l'organisation terroriste Etat islamique avait salué l'action de deux de ses "partisans", un terme inhabituel, l'organisation lui préférant les vocables de "combattants", "soldats du califat" ou encore "lions du califat", ce qui pourrait signifier que l'organisation terroriste n'a pas directement commandité cet attentat, selon les spécialistes.

Le président des Etats-Unis a également appelé ses compatriotes à ne pas céder à la peur ou à la tentation de stigmatiser les musulmans. "L'EI ne parle pas au nom de l'Islam, ce sont des voyous, des tueurs", a-t-il expliqué, appelant à considérer les musulmans comme des "alliés" plutôt qu'à "les repousser à travers la suspicion ou la haine". "Nous ne pouvons pas nous monter les uns contre les autres en laissant ce combat dériver vers une guerre entre l'Amérique et l'islam", a-t-il souligné, évoquant les propos incendiaires de Donald Trump, candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2016.

Selon un sondage CNN/ORC rendu public dimanche 6 au soir juste avant son allocution présidentielle, 68% des Américains jugent que la réponse militaire face à Daech n'a pas été assez agressive. Selon ce sondage, réalisé avant la fusillade de San Bernadino, 60% des personnes interrogées (contre 51% en mai) désapprouvent la façon dont le président fait face à la question du terrorisme. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Barack Obama réaffirme sa volonté de "détruire" Daech après la fusillade de San Bernardino.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-