Bataille d'Alep: soutenues par l'appui-feu russe, les milices chiites du régime sont en première ligne

Auteur(s)
Maxime Macé
Publié le 09 décembre 2016 - 09:30
Image
Char armée syrienne Palmyre Bachar al-Assad
Crédits
©Stringer/AFP
Les miliciens forment désormais le gros des forces de l'armée de Bachar al-Assad en Syrie depuis 2013.
©Stringer/AFP
Les miliciens forment désormais le gros des forces de l'armée de Bachar al-Assad en Syrie depuis 2013. Parmi eux, de nombreux supplétifs étrangers, souvent chiites, qui sont massivement engagés dans la reconquête de la ville d'Alep.

Le régime de Bachar al-Assad entend reprendre Alep (nord-ouest) de la Syrie aux rebelles qui occupent une partie de la ville et ce coûte que coûte. L'armée loyaliste syrienne et son allié russe ont déployé des moyens considérables pour mener à bien cette offensive.

Néanmoins, l'armée du régime de Damas, épuisée par cinq années de guerre, est forcée d'employer massivement des supplétifs étrangers pour pallier le manque criant de soldats dans ses rangs. Les soldats de l'armée nationale syrienne sont très souvent minoritaires sur les lignes de front, face à des rebelles qui eux, sont dans leur grande majorité, des Syriens. Et la situation à Alep ne fait pas exception.

Les combattants libanais du Hezbollah, forgés au feu de la guerre contre Israël en 2006, les Gardiens de la Révolution iraniens et les miliciens chiites afghans forment l'essentiels des effectifs déployés par l'armée loyalistes dans la sanglante bataille pour reprendre les quartiers est de la ville d'Alep.

Cette engagement massif de miliciens dans les combats n'est pas nouveau. Saignés à blanc par les pertes, les défections et les désertions, les soldats syriens ont pue à peu laissé la place aux supplétifs étrangers dès le printemps 2013.

Parmi ses soldats de fortune, les Hazaras (chiites) afghans sont parmi les plus nombreux à se battre pour Bachar al-Assad. Ces réfugiés afghans en Iran ont été massivement recrutés (parfois enrôlés de force) par les autorités de Téhéran pour soutenir le régime de Damas. Ils sont regroupés dans la brigade Liwa Fatemiyoun (brigades des Fatimides).

Quant aux combattants du Hezabollah libanais, ils sont environ 7.000 à évoluer sur le théâtre d'opérations syrien, majoritairement à Alep où leur grande expérience de la guérilla et des combats de rues se révèle capitale pour les loyalistes. Certains miliciens du Parti de Dieu ont été impliqués dans de sanglantes opérations de répression à Homs ou à Daraa.

Téhéran, qui perfuse économiquement l'Etat syrien, a également déployés ses pasdarans dans des combats en contre les rebelles. Plus d'un milliers de Gardiens de la Révolution sont déjà tombés en Syrie, dont le général Hamadani, membre des Forces Al-Qods, une unité d’élite, qui conseillait l’armée syrienne.

A noter que le régime s'appuie également, dans une moindre mesure, sur des combattants chiites irakiens, comme la milice Harakat Hezbollah al-Nujaba, pakistanais et même yéménites. 

 

À LIRE AUSSI

Image
ruines Alep Syrie combats bombardements
Syrie: les rebelles appellent à un cessez-le-feu et à l'évacuation des civils
Après la reprise du quartier Alep-Est par les forces du régime et l'expulsion des rebelles de celle-ci, les insurgés réclament ce mercredi un cessez-le-feu dans les co...
07 décembre 2016 - 16:07
Politique
Image
Le président syrien Bachar al-Assad.
Syrie: l'armée loyaliste reprend la vieille ville d'Alep, Bachar al-Assad repousse les appels au cessez-le-feu
Malgré les appels répétés de la part des rebelles et des capitales occidentales à établir un cessez-le-feu à Alep, Bachar al-Assad a repoussé toutes les demandes. La r...
08 décembre 2016 - 09:47
Politique
Image
Char milice chiites Nujaba tank bataille mossoul irak etat islamique
Bataille de Mossoul: Harakat Hezbollah al-Nujaba, la milice chiite qui se bat en Syrie et en Irak
Les milices chiites irakiennes, accusées d'exactions contre les populations sunnites, sont engagées massivement dans la bataille de Mossoul. L'une d'elles, Harakat Hez...
08 novembre 2016 - 13:35
Politique
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don