Aux États-Unis, les recherches Internet sur l’IVG sont traquées et les données personnelles vendues

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 12 mai 2022 - 12:50
Image
fille, femme, incognito
Crédits
Unsplash
Les défenseurs de la vie privée attendent une loi nationale sur la protection des données, ainsi que des règles interdisant les demandes de données en masse par les forces de l'ordre.
Unsplash

Aux États-Unis, une entreprise a été surprise en train de vendre les données de personnes ayant consulté les sites Internet de cliniques d'avortement. Une enquête du média en ligne Motherboard a découvert que le "data broker" SafeGraph (un vendeur de données) permettait, pour 160 dollars, d’obtenir une semaine de données sur l'origine de ces personnes : de quel site viennent-elles, quel temps passent-elles sur le site, les sites de destination ultérieurs, etc.

À noter : Le Sénat américain a échoué mercredi 12 mai à adopter une loi garantissant l'accès à l'avortement dans tout le pays. Une victoire pour les conservateurs, une honte pour Joe Biden et ses démocrates.

Lire aussi : Le Sénat américain échoue à adopter une loi garantissant l'accès à l'avortement

De la vente de données...

SafeGraph, qui a déclaré ne plus vendre ce type de données, pouvait deviner le lieu de vie des individus ayant consulté les sites d’avortement, en analysant l'emplacement où un appareil mobile a passé la nuit. L'entreprise signifiait également que "Planned Parenthood", un organisme de planification familiale, était une "marque" à suivre où les données pouvaient être achetées. Pour Zach Edwards, chercheur en cybersécurité, il est extrêmement dangereux de vendre ou d'acheter ces données.

Comme explique le site Axios, la fin apparemment imminente de l'accès légal à l'avortement rend ces informations encore plus sensibles. Les forces de l'ordre et les procureurs peuvent aujourd’hui disposer de plusieurs moyens pour obtenir différents types de données, notamment la localisation, les demandes de recherche et l'historique des achats, car aucune règle n'oblige les forces de l'ordre à présenter une ordonnance du tribunal. Aux États-Unis, de nombreuses informations personnelles sont vendues par des courtiers en données.

Voir aussi : "Les Américains pourront accéder à toutes les données personnelles des Européens" Eric Denécé

... à la surveillance

Un partage d'informations de plus en plus important ouvre la porte à une plus grande surveillance, explique CNN. Dans le cas de l’avortement, les États comme le Texas et l'Oklahoma pourraient aussi se servir des applications de suivi des règles ou de grossesse comme preuves d’avortement, a déclaré Danielle Citron, professeur de droit à l'Université de Virginie. Les groupes promouvant les droits numériques et les libertés reproductives avertissent désormais les habitants des États qui criminalisent l'accès à l'avortement ; ils leur conseillent de protéger leur empreinte numérique lorsqu'ils recherchent des informations sur l'avortement en ligne, ou qu'ils partagent des conseils sur la façon de le faire.

Ainsi, beaucoup s'habituent à la navigation privée et à la désactivation de la localisation. La plupart des navigateurs permettent aussi aux utilisateurs de supprimer rapidement l'activité de recherche récente et de définir d'autres données pour qu'elles soient supprimées automatiquement après une période de temps choisie.

Plus généralement, les défenseurs de la vie privée attendent une loi nationale sur la protection des données, ainsi que des règles interdisant les demandes de données en masse par les forces de l'ordre.

À LIRE AUSSI

Image
Selon une association, depuis plusieurs mois des familles alertent sur la présence de vers dans les laits infantiles de la marque Gallia
Lait infantile : l'OMS fait état d'une publicité trop agressive qui décourage les mères d'allaiter
La publicité pour les laits infantiles a tendance à dissuader les mères d'allaiter, estime l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui réclame un encadrement plus s...
10 mai 2022 - 16:40
Société
Image
Manifestation de femmes pour défendre le droit à l'avortement aux États-Unis
États-Unis: la limitation du droit à l'avortement se poursuit
Les choses bougent sur le front de l’avortement aux États-Unis, tant au niveau fédéral qu’au sein des États fédérés. Tandis que la Cour suprême s’apprête à revenir sur...
09 mai 2022 - 19:45
Politique
Image
Twitter doit détailler ses moyens de lutte contre la haine en ligne.
Twitter : un outil d'analyse comportementale qu'Elon Musk est venu chambouler
Au cœur de l'actualité depuis son rachat par Elon Musk, Twitter se trouve être le sujet d’analyse de nombreux chercheurs depuis des années, pour étudier le comportemen...
28 avril 2022 - 18:15
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.