États-Unis: le pape François accueilli par Barack Obama

États-Unis: le pape François accueilli par Barack Obama

Publié le 23/09/2015 à 10:12 - Mise à jour à 10:24
©Kevin Lamarque/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Pour la première fois de sa vie, le pape François s'est rendu mardi 22 aux Etats-Unis pour une visite de six jours. Accueilli par Barack Obama et sa famille, il devrait notamment s'exprimer devant le Congrès américain jeudi 24.

C'est une visite remplie de premières fois qu'a débutée mardi 22 le pape François aux Etats-Unis. C'est en effet la première fois qu'il posait le pied sur le sol américain, aussi bien en tant que pape qu'avant son élection. Barack Obama a de son côté rompu avec la tradition présidentielle américaine en venant accueillir son invité à l'aéroport, en famille.

De nombreuses personnes s'étaient massées près de l'avion pour souhaiter la bienvenue à ce "pape des pauvres", considéré par le vice-président américain, le catholique Joe Biden, comme "l'homme le plus populaire dans le monde aujourd'hui".

Cette visite qui doit durer six jours intervient après trois jours de déplacement du pape à Cuba. Un choix qui ne doit rien au hasard à l'heure où les deux pays tentent un rapprochement après des décennies de relations tendues et un embargo américain qui se poursuit. Jorge Mario Bergoglio, premier pape originaire d'Amérique latine (d'Argentine) aurait d'ailleurs joué un rôle d'intermédiaire dans cette détente.

La question des relations avec Cuba devrait bien sûr faire partie des sujets abordés par le chef de l'Eglise catholique, notamment lors de son discours devant le Congrès jeudi 24, une autre première pour un pape. Une question sensible cependant car les Républicains, majoritaires, s'opposent à une levée de l'embargo défendue par la Maison Blanche. Les plus libéraux reprochent d'ailleurs au souverain pontife d'avoir été trop complaisant envers le président cubain Raul Castro.

D'autres thèmes chers au Saint-Père comme à Barack Obama devraient également être abordés comme la lutte contre le réchauffement climatique, les réfugiés, la lutte contre la "troisième guerre mondiale par morceau" que dénonce le pape, ou encore les inégalités et la pauvreté, sujet cher au premier pape jésuite depuis son élection en 2013. Il a d'ailleurs souhaité rencontrer les américains les plus modestes et doit partager un repas avec 300 SDF durant sa visite.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Barack Obama a accueilli le pape François à sa descente de l'avion, une première de la part d'un président américain.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-