Info France Soir: l'Etat islamique avait menacé Las Vegas dans une vidéo diffusée avant la fusillade sur le Strip de ce dimanche

Info France Soir: l'Etat islamique avait menacé Las Vegas dans une vidéo diffusée avant la fusillade sur le Strip de ce dimanche

Publié le 02/10/2017 à 16:13 - Mise à jour à 19:44
©Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de dimanche à ce lundi (ce lundi matin heure française), un individu a ouvert le feu sur la foule massée pour un concert en plein air à Las Vegas (Etats-Unis). Les autorités ont évoqué la piste terroriste qui n'est à ce stade pas confirmée. En mai dernier, "France Soir" révélait que la ville avait été menacée par l'Etat islamique dans une vidéo appelant des "loups solitaires" à frapper sur le territoire américain.

Le célèbre Strip de Las Vegas a été le théâtre d'une fusillade sanglante dimanche 1er au soir (ce lundi 2h française). Un individu, Stephen Paddock, a ouvert le feu sur une foule qui assistait à un concert en plein air à l'hôtel-casino Mandalay Bay.

Les premiers bilans officiels faisaient état de 50 morts et de plus de 400 blessés. De nombreuses vicitimes ont été transportées à l'hôpital en urgence. Les autorités ont évoqué la piste terroriste qui n'était toutefois pas officiellement confirmée comme la seule, à ce stade, ce lundi matin. Toutefrois, à la mi-journée (heure française) l'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque de Las Vegas dans un tweet diffusé sur les réseaux sociaux par l'agence de propagande Amaq. L'organisation djihadiste affirme que le tireur était "converti à l'islam depuis plusieurs mois". 

France Soir révêlait en mai dernier que Las Vegas, et plus particulièrement son artère emblématique le Strip étaient des cibles désignées par l'organisation terroriste. Dans une vidéo diffusée le 17 mai, le groupe djihadiste avait ainsi menacé plusieurs sites emblématiques des Etats-Unis

Une vue du Strip visible dans la vidéo de propagande. ©DR

Dans cette vidéo, des djihadistes belge, russe, britannique, canadien et américain invitaient les "loups solitaires" à commettre de nouveaux attentats à Times Square (New York), au siège de la Bank of America (Los Angeles), à l'hôpital John Hopkins (Baltimore) ou encore, donc, sur le Strip de Las Vegas où se situe précisément le Mandalay Bay. Un ressortissant américain identifié sous la "kunya" (nom de guerre) Abu Hamza al-Amriki y appelait plus précisément à user de modes opératoires leur permettant des actions autonomes, par exemple une attaque à la "voiture folle".

Le djihadiste et ressortissant américain Abu Hamza al-Amriki, toujours dans la vidéo de propagande. ©DR

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"France Soir" a pu avoir accès à la vidéo.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-