La Russie réduit ses exportations de gazole et impacte à nouveau l'économie mondiale

Auteur(s)
Trina Banderas, France-Soir
Publié le 26 septembre 2023 - 10:00
Image
diesel illustration
Crédits
Photo de Markus Spiske sur unsplash
L'ombre plane d'un hiver susceptible de plonger les économies européennes dans une crise énergétique... (Image d'illustration.)
Photo de Markus Spiske sur unsplash

ÉNERGIE - La Russie a interdit les exportations d'essence et de diesel vers tous les pays à l'exception de la Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizistan et de l'Arménie, qui appartiennent à l'Union eurasienne, dirigée par Moscou. Selon une annonce du Kremlin, cette mesure entrée en vigueur jeudi 21 septembre vise à tenter de réduire les pénuries de carburant auxquelles est confronté le marché intérieur russe. 

L'ombre d'un hiver susceptible de plonger les économies européennes dans une crise énergétique s'est brusquement concrétisée avec cette décision de Moscou : l'interdiction des exportations de diesel. Mise en application jeudi dernier, cette mesure vise à résoudre les pénuries de carburant à l'intérieur du pays, où les prix connaissent une hausse vertigineuse, dans le but de stabiliser le marché intérieur. 

D'après les autorités russes, cette décision est considérée comme provisoire, bien qu'aucune indication n'ait été donnée quant à sa période d'application. "Les restrictions temporaires contribueront à stabiliser le marché des carburants, ce qui permettra de réduire les prix pour les consommateurs", a expliqué le ministère de l'Énergie, précisant que l'interdiction - qui s'applique également à l'essence - empêcherait les exportations "grises" non autorisées de carburant pour véhicules.

Pression croissante sur les exportations de carburant en Russie

Les pénuries se sont fait ressentir de manière particulièrement préoccupante dans certaines régions du sud de la Russie, où le carburant joue un rôle essentiel dans les opérations de récolte. Une crise majeure à ce stade pourrait s'avérer embarrassante pour le Kremlin, compte tenu de l'approche des élections présidentielles prévues en mars. 

La Russie a déjà réduit ses exportations maritimes de diesel et de gasoil de près de 30%, soit environ 1,7 million de tonnes métriques au cours des 20 premiers jours de septembre par rapport à la même période en août, selon les négociants et les données du LSEG. L'année dernière, le pays a exporté 4,817 millions de tonnes d'essence et près de 35 millions de tonnes de diesel.

Impact mondial

Depuis le début de l'année, la Russie est devenue le premier exportateur mondial de gazole par voie maritime, loin devant les États-Unis, selon les données de Vortexa compilées par Bloomberg. Le pays a exporté plus d'un million de barils par jour entre janvier et mi-septembre, la Turquie, le Brésil et l'Arabie saoudite figurant parmi les principales destinations. 

Toutefois, l'interdiction mise en place jeudi pourrait aggraver les pénuries actuelles sur le marché mondial du diesel. Les raffineurs de pétrole du monde entier s'efforcent de produire suffisamment de carburant face à la diminution des approvisionnements en pétrole brut de la Russie et de l'Arabie saoudite, les plus grands producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses alliés. 

"Bien qu'il ne s'agisse que d'une interdiction temporaire, l'impact est significatif car la Russie reste un exportateur clé de diesel vers les marchés mondiaux", a déclaré à Bloomberg Alan Gelder, vice-président des marchés du raffinage, des produits chimiques et du pétrole au cabinet de conseil Wood Mackenzie. "Le système mondial de raffinage s'efforce de remplacer les volumes russes perdus à un moment où les stocks mondiaux de diesel sont déjà faibles", a-t-il ajouté. 

La Russie Domine malgré les sanctions 

Cette mesure retire un acteur majeur du marché, la Russie restant le premier exportateur mondial de ce carburant malgré les sanctions européennes en 2022. Bien que cette décision ne semble pas être dirigée contre l'Union européenne (UE), comme cela avait été le cas avec le gaz l'année précédente, elle pourrait potentiellement affecter l'UE, si l'approvisionnement en gazole diminue. 

Suite à l'annonce de jeudi, les prix du diesel en Europe ont poursuivi leur hausse, augmentant de près de 5% pour dépasser les 1.010 dollars par tonne. Les prix du pétrole ont également rebondi, effaçant les pertes précédentes, avec le Brent, la référence internationale, augmentant de 1% pour atteindre 94 dollars le baril.

À LIRE AUSSI

Image
électricité
Énergie  : la demande d’électricité chutera en 2023
ÉNERGIE - Selon de nouvelles estimations de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la demande d'électricité dans l'Union européenne (UE) diminuera de 3% en 2023 p...
07 août 2023 - 14:00
Société
Image
électricité
Le prix de l'électricité augmentera en France au mois d'août, mais restera stable en Espagne
ÉNERGIE - Alors que les ménages français verront leur facture d'électricité augmenter de 10% à partir du 1er août, en raison de la suppression progressive du bouclier ...
20 juillet 2023 - 09:00
Société
Image
conduits
La France augmente ses importations de gaz russe
ÉNERGIE - La France a été le premier acheteur de gaz naturel liquéfié (GNL) russe en Europe en 2022, avec 5,24 millions de tonnes, contre 3,59 millions de tonnes l'ann...
19 juillet 2023 - 20:00
Société

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.