Coup de semonce du Président de la République aux entreprises qui multiplient les stages !

Coup de semonce du Président de la République aux entreprises qui multiplient les stages !

Publié le 15/07/2020 à 10:50 - Mise à jour à 11:02
Ludovic MARIN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

C’est un avertissement, que le Président de la République a lancé aux entreprises, en les exhortant à privilégier, quand cela était possible, le recrutement d’un alternant ou d’un apprenti à la multiplication des stages.

 

"Notre jeunesse doit être la priorité de cette relance. Parce que c’est à elle qu’on a demandé le plus gros effort pendant la crise sanitaire"

a déclaré le président de la République. Les annonces n’ont pas manqué hier pour confirmer cette volonté. Outre l’exonération de charges sociales pour l’embauche des plus jeunes et la création de contrats « aidés », Emmanuel Macron a rappelé l’importance de la formation et notamment de l’alternance et de l’apprentissage.

Retrouver la dynamique de l’alternance et de l’apprentissage

Après avoir rappelé, qu’avant la crise, l’alternance et l’apprentissage renouaient avec la croissance et que la barre symbolique des 500.000 apprentis aurait du être franchie en 2020, il a insisté pour que cette dynamique soit retrouvée dans les meilleurs délais. Combattif, le Chef de l’Etat a annoncé son ambition, celle de ne «perdre la bataille de l'apprentissage».

En revanche, il a insisté pour que tous les acteurs jouent le jeu, et que certaines entreprises ne substituent pas la multiplication de stages à un recrutement d’un jeune en alternance ou en apprentissage.

«Quand je vois des entreprises, des grandes entreprises qui préfèrent prendre des stagiaires et de la précarité plutôt que signer un contrat pro ou signer avec un alternant, c'est irresponsable»

Interrogé sur le sujet, il a déclaré ne pas envisager une législation, qui pourrait se révéler improductive, mais a souligné avoir demandé au Ministère du Travail de vérifier la bonne volonté des uns et des autres.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un rappel à l'ordre ferme du Président de la République à destination des entreprises !

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-